Sommaire

La baisse de l’acuité visuelle

De façon générale, le mélanome de l’oeil est, chez l’adulte, le cancer ophtalmique le plus fréquent. Les cellules cancéreuses se développent à partir des mélanocytes (cellules semblables à celles de la peau qui produisent de la mélanine, protègeant des rayons ultra violets).

La tumeur croît dans les couches de tissus formant l’uvée qui est la partie vascularisée de l’oeil, située sous la rétine à la partie postérieure du globe oculaire.

Quand la choroïde, c’est-à-dire la partie postérieure de l’uvée est touchée, la tumeur peut comprimer la rétine et provoquer une baisse brutale de l’acuité visuelle.

La baisse de l’acuité visuelle

Les phosphènes

L’apparition de sensations lumineuses intermittentes, comme des flashs, toujours au même endroit dans le champ visuel, peut être le signe d’une tumeur sous la rétine. Il peut également s’agir d’un déchirement rétinien.

Les mouches volantes

Les mouches volantes ou Myodesopsies sont des petits points noirs qui apparaissent dans le champ visuel. Ils sont le signe que la tumeur saigne mais il peut également s’agir d’un décollement postérieur du vitré avec présence de corps flottants.

Une tache dans le champ visuel

Également appelée "scotome", une tache peut, en cas de tumeur, gêner la vue en persistant dans le champ visuel. Elle peut être également due à une hémorragie rétinienne.

L’amputation du champ visuel

Le mélanome de l’oeil peut se signaler par la sensation que ce que l’on voit est rogné à un endroit. Ce phénomène se produit lorsqu'en se développant à l’intérieur de l’oeil, la tumeur obstrue un quadrant du champ visuel. Pour faciliter la description de ses anomalies éventuelles, le champ visuel est, en effet, divisé en quadrants.

Une masse qui apparaît

Contrairement aux mélanomes touchant la choroïde, le mélanome de l’iris, c’est-à-dire de la partie colorée de l’oeil, est visible. Une masse apparaît formée, comme un grain de beauté d’un amas de mélanocytes (cellules produisant la mélanine) dans cette zone pigmentée.

Cancers de la conjonctive : un grain de beauté qui change

Extrêmement rares, les cancers de la conjonctive ou des paupières se révèlent par l'apparition ou le changement d’aspect d’un naevus (grain de beauté coloré ou non) ou d'une tumeur non colorée rosée ou blanchâtre souvent dans l'aire d'ouverture de la fente palpébrale (au bord de la paupière) mais parfois sur les conjonctives palpébrales (sous la paupière). La chute des cils se rencontre essentiellement dans les tumeurs malignes des paupières comme les épithéliomas rares.

Rétinoblastome : un strabisme unilatéral

Le rétinoblastome est un cancer touchant essentiellement les enfants avant 2 ans. Les deux symptômes qui doivent amener à consulter sont : la leucorie (un reflet blanc dans la pupille) et le strabisme unilatéral. En effet, si le strabisme d’accommodation est fréquent chez les bébés et s’observe sur les deux yeux, dans le cancer un seul oeil est dévié.

Cancers ophtalmiques : les examens complémentaires

Tous les signes d’apparition brutale doivent amener à consulter d’urgence un ophtalmologiste. Si vous habitez une région où ces spécialistes sont rares, n’hésitez pas à insister auprès du secrétariat ou à vous rendre aux urgences de l’hôpital. En effet, d’une part, pris à temps, un cancer ophtalmique peut être traité sans perte de l’œil et d’autre part, ces symptômes peuvent être dus à des pathologies graves.

Les examens permettant le diagnostic sont : le fond d’oeil complété d’une échographie, d’un scanner ou d’une IRM.

> Un expert santé à votre écoute !

Vidéo : Pourquoi vos yeux tressautent

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.