D’après le rapport de l’ANSES paru ce mardi 12 juillet, il serait bon de diminuer sa consommation de nitrites. Après plusieurs mois de travaux, l’agence sanitaire confirme : « l’existence d’une association entre le risque de cancer colorectal et l’exposition aux nitrates et nitrites. »

Les nitrates et nitrites sont, dans le secteur alimentaire, des additifs utilisés en tant qu’agents conservateurs. Ils empêchent le développement de bactéries très dangereuses pour l’homme, responsables du botulisme et de la salmonellose. Ce sont aussi ces composants qui donnent sa couleur rose au jambon, naturellement gris.

Quelques heures après la publication de ce rapport, le gouvernement a annoncé un plan d’action pour réduire voire supprimer l’utilisation des additifs nitrés « dans les produits alimentaires où cela est possible sans impact sanitaire. »

Nitrites : attention au cumul des aliments riches

En attendant que le gouvernement dévoile son plan d’action, il est possible de faire attention à son régime alimentaire pour limiter au maximum les nitrites.

Cela peut commencer par faire attention aux légumes que l’on mange. En effet, certains sont plus "concentrateurs" que d’autres. C’est par exemple le cas de la laitue, des épinards, des radis, de la betterave et du chou chinois. L’ANSES recommande de varier la provenance des légumes. Le jambon contient également beaucoup de nitrites, c’est ce qui lui donne sa couleur rose, on évite alors de faire une association « jambon-laitue » pour un repas. L’agence sanitaire recommande de limiter la consommation de charcuterie à 150 g par semaine.

Il y a également des nitrates dans l’eau du robinet. Opter pour une eau minérale permet de réduire l’apport de nitrates dans l’alimentation. Cependant l’eau du robinet est régulièrement contrôlée, la consommation de nitrates est donc très modérée par ce biais. Il est possible de vérifier la qualité de l’eau du robinet dans sa commune, les informations sont disponibles dans les analyses locales de qualité des eaux.

Enfin, des études ont montré que la consommation de vitamine C permet de limiter l’action négative des nitrosamines. Il s’agit de composés qui se forment lorsque l’on ingère des sels nitrités. Si vous consommez de la charcuterie, compensez en mangeant un fruit cru pour son apport en vitamine C.

Il est très dur d’éliminer totalement les nitrites de l'alimentation ; mais avec ces réflexes simples, on peut limiter les risques.

Sources

The effect of dietary nitrate and vitamin C on endothelial function, oxidative stress and blood lipids in untreated hypercholesterolemic subjects: A randomized double-blind crossover study, Reem Basaqr, National Library of Medicine 

Réduire l’exposition aux nitrites et aux nitrates dans l’alimentation, ANSES

Nitrites/Nitraites : le gouvernement met en oeuvre un plan d'actions visant à réduire l'ajout des additifs nitrés dans les produits alimentaires, Ministère de la Santé et de la Prévention 

mots-clés : Cancer
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.