Cancer du sein : un régime riche en café, fruits et légumes réduirait les risques

Publié le 06 Mai 2019 par Morgane Garnier, Journaliste Santé
Une récente étude espagnole a démontré que la consommation de café, de fruits et de légumes permettait de réduire de 65% les risques de cancer du sein, grâce à leurs propriétés antioxydantes particulières.
Publicité

top view of cup of brewed black coffee arranged with plenty of brown beans and green coffee leaves© Istock

Et si le cancer du sein, qui touche près d'une femme sur neuf en France, pouvait être évité grâce à l'alimentation ? Une récente étude espagnole présentée au Congrès Européen de l'Obésité qui s'est déroulé du 28 avril au 1er mai 2019 à Glasgow a démontré que certains aliments et boissons comme les fruits, les légumes et le café jouaient un rôle important dans la prévention du cancer du sein chez les femmes ménopausées, puisque leur consommation pourrait réduire les risques de 65%.

Publicité

Des propriétés antioxydantes

Pour arriver à ce constat, les chercheurs se sont penchés sur le lien entre le cancer du sein et les acides phénoliques, des composés organiques aux vertus antioxydantes que l'on retrouve notamment dans les légumes, les fruits comme les myrtilles et les agrumes, le café, le thé, les céréales ou encore le chocolat. Les antioxydants, qui neutralisent les radicaux libres, sont en effet connus pour empêcher la destruction cellulaire impliquée dans l'apparition des cancers.

Publicité

Pour ce faire, 11 028 femmes ont été suivies et interrogées sur leur consommation d'acides phénoliques pendant 12 ans. Les participantes devaient ainsi indiquer à quelle fréquence elles mangeaient les 136 aliments mentionnés dans un questionnaire. Les résultats ont ensuite été comparés avec les informations d'une base de données qui renseignaient sur la richesse en acides phénoliques de chaque aliment.

Le café, les fruits et légumes associés à une réduction du risque de cancer du sein de 65%

Au cours de ce suivi, 101 cas de cancer du sein ont été enregistrés. Les scientifiques ont pu observer que les femmes qui consommaient le plus d'acides hydroxycinnamiques, des formes d'acides phénoliques, avaient jusqu'à 62% de risques en moins de développer un cancer du sein comparées aux autres. Mieux encore : celles qui ingurgitaient le plus d'acides chlorogéniques, autres types d'acides phénoliques retrouvés en particulier dans le café, les fruits et les légumes, voyaient leur risque de cancer du sein réduit de 65%.

De l'importance de l'alimentation dans la prévention des cancers

"Une consommation importante d'acides hydroxycinnamiques, et en particulier d'acides chlorogéniques - présents dans le café, les fruits et les légumes - était associée à une diminution du risque de cancer du sein chez les femmes ménopausées", ont ainsi conclu les chercheurs. Des résultats qui soulignent l'importance de l'alimentation dans la prévention de certains cancers ; il est déjà connu, par exemple, qu'une faible consommation de viande rouge et de charcuterie diminue les risques de cancer colorectal.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X