Ecouter l'article :

C'est une découverte majeure pour comprendre les causes de la propagation du cancer du sein. Alors que l'on célébrait ce jeudi 4 février la journée mondiale de lutte contre le cancer, des chercheurs taïwanais révèlent dans une étude publiée dans la revue Proceedings National Academy of Science qu'ils auraient découvert le gène qui participerait à la progression des métastases du cancer du sein. Une découverte majeure quand on sait que les métastases sont la cause majeure des décès chez les patients atteints d'un cancer. Comme le rapporte Futura Santé, qui relaie l'étude, les variations de l'expression d'un gène déjà connu, nommé gène desmogléine 2 ou DGS2, auraient un rôle majeur dans ce processus.

Jusqu'à présent, on savait peu pourquoi les cellules tumorales d'un cancer migraient soudainement dans le système sanguin, propageant le cancer à d'autres organes. Les chercheurs taïwanais on analysé les cellules métastatiques et constaté qu'elles avaient un niveau plus élevé du gène DGS2 par rapport aux autres cellules tumorales. Les scientifiques ont ensuite désactivé l'expression de ce gène chez certaines souris et ont regardé ce qu'il se passait au niveau de la taille de la tumeur, du nombre de cellules tumorales circulantes et des nodules pulmonaires chez des souris immunodéprimées auxquelles on avait préalablement injecté des cellules tumorales DGS2+ ou DGS2-.

Plus de métastases et des tumeurs plus grosses

Résultat, les souris dont le gène DGS2 est toujours actif présentent plus de métastases au niveau des poumons. Les scientifiques ont aussi constaté une présence cinq fois plus importante de clusters de cellules tumorales circulantes, c'est-à-dire de métastases, chez ce même groupe que dans le groupe où le gène DGS2 a été désactivé. Les scientifiques ont aussi observé que l'expression du DGS2 augmentait la taille de la tumeur du site primaire, en l'occurrence, ici, du sein. À l'inverse, désactiver ce gène entraîne une diminution de la capacité de migration des cellules cancéreuses. La possibilité d'utiliser le DSG2 comme cible thérapeutique contre le cancer est prometteuse pour la poursuite des travaux pour inhiber les métastases. Un véritable espoir dans le traitement des cancers du sein si on parvenait à empêcher la propagation des métastases du cancer du sein.

Information patient : votre expérience intéresse Medisite !

Répondez à notre questionnaire en 2 minutes :

Sources

Cancer : un gène d'intérêt découvert dans la progression des métastases, Futura Santé, 4 février 2021.

Interplay between desmoglein2 and hypoxia controls metastasis in breast cancer, Proccedings National Academy of Science, 15 décembre 2020. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.