Manger des céréales complètes réduirait le risque de cancer du foie de 40%

Publié le 22 Février 2019 par Claire Ménage, journaliste santé
D’après une étude américaine publiée dans la revue médicale Jama Oncology, le 21 février 2019, la consommation de céréales complètes diminuerait quasiment de moitié le risque d’avoir un cancer du foie.
Publicité

Une alimentation riche en céréales complètes aiderait à réduire les risques de cancer du foie, selon une nouvelle étude américaine. Publiée dans la revue médicale Jama Oncology, le 21 février 2019, les chercheurs ont prouvé que "l’augmentation de la consommation fibres de grains entiers et non de fibres provenant de fruits ou de légumes était associée à la réduction d’un risque non négligeable de prédisposition au cancer du foie", explique l'étude. Appliquer ce régime alimentaire présenterait alors 37% de risque en moins.

Le sucre masquerait certains effets bénéfiques

Les scientifiques ont suivi l’alimentation en fibres de 125 455 patients (77 241 femmes et 48 214 hommes) âgés de 50 ans à 60 ans durant 24 ans. Les participants ont été séparés en deux groupes, l’un avait une consommation riche en fibres de grains entiers (son et germes), tandis que les composants alimentaires de l’autre groupe étaient associés à des fibres alimentaires contenues dans des céréales raffinés, des légumes et des fruits.

Publicité

Résultats : Parmi les patients, 141 cas de cancer du foie ont été identifiés. "Une alimentation riche en son réduirait le risque de cancer de 30% et les germes le réduirait de 11%. Alimentation prescrit au premier groupe témoins.Cependant, dans le deuxième groupe, seulement l'ajout de germes augmenterait en réalité le risque de 22%", rapportent les auteurs de l'étude.

Publicité

Explications : Les fibres contenues dans ces céréales complètes réduiraient la résistance à l'insuline (aide l'organisme à utiliser et/ou à stocker le glucose, l'hyperinsulinémie (affection courante chez plus de la moitié de la population, et entraîne à terme le diabète) et l'inflammation, soit autant de causes connues du cancer du foie. Alors que les fruits et légumes, en particulier les jus de fruits, contiennent du sucre ou du sucre ajouté comme le fructose et le saccharose, ce qui peut provoquer des lésions hépatiques (tumeurs du foie) et une stéatose hépatique non alcoolique (cirrhose du foie), masquant ainsi le bénéfice potentiel des fruits et légumes.

Le cancer du foie en chiffre

  • Le cancer du foie touche plus de 8000 nouvelles personnes par an en France, dont une grande majorité d’hommes, selon les dernières données de Santé Publique France.
  • Le nombre de cancers du foie métastasiques, secondaires à une tumeur localisée sur un autre organe, est 20 à 50 fois plus élevé que le nombre de cancers primitifs.
  • L’augmentation constante des cas de cancer du foie primitif s’explique par le nombre croissant de cirrhoses liées à l’alcoolisme et aux hépatites B ou C. La fréquence plus élevée de l’obésité et du diabète joue également un rôle.
  • 80% des cas de cancer du foie sont masculins.
  • Le cancer du foie survient en moyenne à l’âge de 63 ans.

Les signes : Généralement, le cancer du foie se manifeste par "un amaigrissement important, une perte d’appétit, des nausées, des douleurs dans la partie supérieure droite de l’abdomen, voire une masse détectable à la palpation", explique l'Insitut Curie. Et ajoute qu'à un stade plus avancé de la maladie, d’autres signes peuvent apparaître : "accumulation de liquide faisant gonfler l’abdomen, intensification de la douleur, confusion, tremblements, jaunisse au niveau de la peau et des yeux…".

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X