Sommaire

L’alcool, l’ennemi du foie

La consommation d’alcool est associée à un risque plus élevé de plusieurs cancers, dont le cancer du foie.

Pourquoi ? "Le cancer primitif du foie est dans la grande majorité des cas une tumeur qui apparaît sur une cirrhose du foie. Or l’un des principaux facteurs de cirrhose est l'alcool", explique le docteur Philippe Godeberge, gastro-entérologue et hépatologue.

Le conseil du médecin : "Il n'y a pas de seuil minimal en dessous duquel l'alcool n'est pas toxique. Mais il faut une consommation régulière et assez importante de l'équivalent de un à deux litres de vin rouge par jour pour avoir au bout de 20 ans une chance sur deux de déclarer une cirrhose du foie. Cependant, ce volume de consommation alcoolique n'est pas exceptionnel en France", s’inquiète le docteur Godeberge.

Bon à savoir : La présence de la cirrhose associée au cancer du foie explique pourquoi ce cancer est difficile à traiter : "cette altération du foie entraîne des difficultés pour tolérer les chimiothérapies ou augmente les risques liés à la chirurgie", déplore le médecin.

Cancer du foie et aliments gras, un lien ?

La surcharge du foie en graisses, appelée stéatose, est depuis peu suspectée de jouer un rôle dans la survenue du cancer du foie. Lorsque cette surcharge s’accompagne d’une inflammation, les médecins parlent de stéatohépatite.

L’explication du médecin : "L’individualisation du rôle spécifique de la stéatose dans le cancer du foie est difficile car il existe souvent de façon conjointe une consommation alcoolique. Mais des patients ayant un diabète, une obésité, une stéatose et une augmentation du taux de transaminases dans le sang ont ce que l'on appelle un tableau de pathologies métaboliques qui s'observent chez les obèses et qui est un facteur de risque notable du cancer", décrit le docteur Godeberge.

Attention aux sucres et aux graisses saturées : "Ainsi, environ 30 % des cancers pourraient être liés aux troubles métaboliques associant obésité et diabète de type 2 (qu’on appelait autrefois le diabète gras). Par conséquent, au plan alimentaire, la prévention passe par des régimes permettant une réduction du poids, des sucres rapides (et donc des sodas sucrés) et des excès en graisses saturées", détaille le docteur Godeberge. Ces dernières sont notamment contenues dans la viande rouge, dans les produits laitiers non écrémés (beurre, crème, fromages…), dans les gâteaux, biscuits et pâtisseries ou encore dans les produits transformés à base de viande comme les charcuteries et les saucisses.

Cancer du foie et sodas

Selon une récente étude*, les sodas seraient à l’origine de lésions hépatiques et d’accumulation de graisses dans les cellules du foie. Cette pathologie est appelée stéatose hépatique non alcoolique (NASH) ; il s’agit donc d’une inflammation du foie qui ne serait pas liée à la consommation d’alcool et qui favorise l’apparition d’une cirrhose qui évolue parfois en cancer.

Cette étude pointe du doigt les sodas sucrés, mais ne met pas en cause les sodas "light". Néanmoins, "tous les sodas, mêmes les allégés contenant des édulcorants, ont un impact sur l'alimentation puisqu'ils entretiennent une appétence pour le sucre", précise le docteur Godeberge. Ils peuvent donc également être impliqués dans des troubles métaboliques.

A savoir : "Il existe donc une approche diététique de la prévention du cancer du foie mais qui n'est qu'un petit paramètre au sein de la prévention d'une maladie plus globale et plus sévère qu'est l'obésité, le diabète et les maladies liées à l'augmentation des graisses sanguines (ou athérome)", précise le médecin.

* Sugar-sweetened beverage, diet soda, and fatty liver disease in the Framingham Heart Study cohorts. Ma, Jiantao et al., 2015. Journal of Hepatology - http://dx.doi.org/10.1016/j.jhep.2015.03.032

Quelle alimentation quand on a un cancer du foie ?

Si le cancer du foie est déclaré, comment adapter son alimentation ? "Il n'y a pas d'alimentation spécifique au cours du cancer du foie, mais il faudra avant tout éviter tous les toxiques et tout particulièrement l’alcool", révèle le docteur Godeberge.

Bon à savoir : "Les patients qui souffrent d'une cirrhose, quelle qu'en soit la nature, sont souvent dénutris et présentent des carences nutritionnelles. Il faut donc veiller à ce qu’ils consomment un apport en vitamines et en protéines suffisant et adapté aux capacités du foie malade", préconise le médecin.

Attention : "En cas de cirrhose évoluée, une alimentation trop riche en protéines expose à des troubles neurologiques ; il y a donc une vraie difficulté d'équilibration", souligne le spécialiste. De même, une personne souffrant de cirrhose devra éviter les aliments trop salés (aliments en conserves, charcuteries…) car il existe des troubles métaboliques associés à la cirrhose qui provoquent une difficulté à éliminer le sel.

Cancer du foie et aliments contaminés

La consommation régulière d’aliments contaminés par un champignon du genre Aspergillus représente un risque pour le foie.

Pourquoi ? "'L’aflatoxine est une substance toxique produite par un champignon qui peut se développer sur les denrées alimentaires (arachides, blé, soja, maïs et riz) lorsqu’elles sont stockées dans des conditions chaudes et humides. Si elle est ingérée régulièrement, elle peut provoquer des mutations dans l’ADN des cellules du foie, les transformant en cellules cancéreuses", révèle la Société européenne d’oncologie médicale (ESMO).

Cancer du foie et facteurs de risques non alimentaires

"L’alcool est la première cause de cirrhose et, de façon générale, de mortalité par cancer du foie", rappelle le docteur Godeberge. Mais il n’est pas le seul facteur de risque : les hépatites causées par des virus (hépatites B et C) jouent également un rôle primordial. Pour ces facteurs, "la seule prévention est la vaccination contre l’hépatite B et la lutte contre la diffusion de l'hépatite C", souligne le médecin.

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Sources

Merci au docteur Philippe Godeberge, gastro-entérologue et hépatologue, co-auteur de l’ouvrage Qu’est-ce que tu as dans le ventre, éditions Hachette Pratique, février 2017.

Société Européenne d’Oncologie Médicale – www.esmo.org

Association ARCAT – Groupe SOS Solidarités – www.arcat-sante.org

Vidéo : Cancer du foie : les symptômes

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.