Cancer du foie : 5 aliments riches en graisses saturees a limiter

Le cancer du foie apparaît lorsque les cellules du foie, initialement normales, se transforment et se multiplient de façon anarchique jusqu’à former une tumeur maligne ou cancéreuse. Il constitue le 5e cancer le plus fréquent dans le monde.

Si la consommation excessive d'alcool est l'une des principale cause, l'alimentation peut aussi avoir sa part de responsabilité.  Une nouvelle étude parue au sein de Liver Cancer cible certaines graisses comme coupables.

Des études antérieures avaient déjà démontré que les régimes riches en graisses comprenant des acides gras trans (TFA), des acides gras saturés (SFA) et du cholestérol favorisent la stéatose hépatique non alcoolique, qui peut alors être propice à l'inflammation et la formation de tumeurs dans le foie.

Or, la nouvelle recherche réalisée par des chercheurs japonais a  montré que les graisses saturées et trans sont davantage mises en cause que le cholestérol.

Cancer du foie : les personnes à risque devraient limiter les acides gras

Les graisses saturées et graisses trans peuvent déclencher l'angiogenèse et la lymphangiogenèse hépatiques, conduisant à la formation de tumeurs hépatiques.

L'angiogenèse se caractérise par la formation de nouveaux vaisseaux sanguins et la lymphangiogenèse par la formation de nouveaux vaisseaux lymphatiques. Ils vont avoir un impact sur la prolifération des métastases des cellules cancéreuses. 

Pour déterminer l'impact des différents types de graisses sur le foie, les chercheurs ont nourri des souris avec des aliments riches en graisses saturées, graisses trans et cholestérol. Les chercheurs ont ensuite surveillé le degré d'angiogenèse hépatique. Ils ont observé une formation accrue de nouveaux vaisseaux sanguins et lymphatiques dans le foie.

Ce qui diffère des précédentes études, c'est que pour la première fois, des chercheurs ont démontré toutes les graisses n'ont pas le même impact sur le foie. Si les aliments riches en graisses trans et en graisses saturées sont nocifs, ce ne serait pas le cas des produits riches en cholestérol.

"Je recommande d'éviter les régimes riches en acides gras, en particulier si une personne présente un risque élevé de développer un cancer du foie ou de suivre un traitement contre le cancer du foie", conclue le professeur Naoki Tanaka du Département de promotion de la recherche médicale mondiale de la Shinshu University Graduate School of Medicine, au Japon, auteur de l'étude.

Découvrez en images, les aliments à limiter selon les chercheurs. Il s'agit de ceux qui sont riches en graisses saturées et en graisses trans. Évidemment, la liste n'est pas exhaustive.

La viande rouge

1/5
Cancer du foie : 5 aliments riches en graisses saturées à limiter

Les viandes rouges sont particulièrement riches en graisses saturées. Les morceaux les plus gras sont les côtelettes, le gigot et l'épaule.

Outre la viande, il faut aussi limiter la charcuterie.

Les produits laitiers

2/5
Cancer du foie : 5 aliments riches en graisses saturées à limiter

Les produits sont connus pour leur teneur en graisses saturés. Ils sont une sources intéressantes de calcium et de protéines, mais ils doivent toutefois être limités. Parmi les fromages, on retrouve le camembert et l'emmental parmi les plus gras. 

L'huile de palme

3/5
Cancer du foie : 5 aliments riches en graisses saturées à limiter

L'huile de palme, extraite à partir de la pulpe des gros fruits rouges des palmiers à huile, a la particularité de contenir près de 50% d'acides gras saturés, que l'on appelle "hypercholestérolémiants". 

L'huile de coco

4/5
Cancer du foie : 5 aliments riches en graisses saturées à limiter

En moyenne, la consommation d'huile de coco fait augmenter le cholestérol-LDL de 0,3 mmol/L (10,47 mg/dL). Cela s'explique par sa teneur en graisses saturées.

Voir la suite du diaporama

Les huiles végétales hydrogénées

5/5
Cancer du foie : 5 aliments riches en graisses saturées à limiter

Le terme "huile hydrogénée" désigne une huile végétale transformée par une opération d'hydrogénation catalytique. L'hydrogénation favorise la formation de graisses trans, lesquelles sont néfastes pour la santé cardiovasculaire.

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Sources

https://dx.doi.org/10.1159/000525546

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Cancer du foie : quels sont les signes d'alerte ?