Cancer de la prostate : les différents stades

Le cancer de la prostate est le cancer masculin le plus fréquent en France. Mais si elle concerne beaucoup d’hommes, cette pathologie cancéreuse évolue très lentement et présente un pronostic favorable en l’absence de métastases.

Publicité

5650847-inline-500x333.jpg© Istock

Cancer de la prostate: la stadification

Pour déterminer le stade d’avancement de la prolifération des cellules cancéreuses, le médecin se réfère à la classification Tumor, Nodes, Metastasis (TNM) qui va lui permettre de classer le cancer parmi l’un des stades suivants:

Publicité
Publicité

- le stade 1 : le cancer est localisé à la prostate;

- le stade 2 : le cancer est localement avancé puisqu’il s’est propagé en dehors de la capsule prostatique;

- le stade 3 : une atteinte ganglionnaire pelvienne a été détectée ;

- le stade 4 : le cancer s’est métastasé à un ou plusieurs autres organes.

Cancer de la prostate: les symptômes

D’évolution lente, le cancer prostatique reste longtemps asymptomatique. C’est la raison pour laquelle les hommes de plus de 50 ans font l’objet d’une surveillance médicale accrue. A un stade avancé, le cancer peut se traduire par des symptômes plus ou moins significatifs: troubles urinaires, présence de sang dans les urines, éjaculations douloureuses…

Cancer de la prostate: les traitements

La stratégie thérapeutique entreprise va dépendre du stade d’avancement du cancer mais également de l’âge du patient et de son état de santé général. Dans la majorité des cancers localisés, l’ablation totale de la prostate et des vésicules séminales est privilégiée. Un curage ganglionnaire pelvien peut y être associé si le chirurgien le juge nécessaire. La radiothérapie, elle, sera plus indiquée pour traiter les cancers localement avancés, tandis que l’hormonothérapie sera préconisée pour les cancers avancés.

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X