Cancer de la peau : quelles sont les régions les plus à risque ?

Certifié par nos experts médicaux MedisiteLe soleil, et plus particulièrement, une exposition excessive à ses rayons, est responsable de 80 % des cancers de la peau. Certaines régions françaises sont plus touchées que d'autres par cette maladie…et ce ne sont pas celles que vous croyez ! On fait le point avec Julien Carretier, Docteur et chercheur en Santé Publique au Département Prévention Cancer Environnement du Centre Léon Bérard.
Cancer de la peau : quelles sont les regions les plus a risque ?

Le cancer de la peau fait partie des cancers les plus fréquents. Aussi appelé mélanome cutané, il est en augmentation constante depuis 50 ans, avec en moyenne 15 400 nouveaux cas et 1 780 décès chaque année. Ces cancers sont pourtant évitables.

Et pour cause, le plus grand facteur de risque de cancers de la peau est l’exposition prolongée et/ou répétée au soleil. Les rayons ultra-violets modifient la structure des cellules de la peau. En atteignant la peau, les UVA et les UVB agressent les cellules cutanées et peuvent provoquer des dommages irréversibles dans les gènes des cellules exposées. "Les UVA, les UVB, ainsi que le rayonnement solaire, sont classés cancérogènes avérés pour l’homme (groupe 1 du CIRC)", met en garde Julien Carretier, Docteur et chercheur en Santé Publique au Département Prévention Cancer Environnement du Centre Léon Bérard. Il est donc recommandé d'éviter de s'exposer au soleil entre 12 h et 16 h, période à laquelle il est plus agressif.

"Deux grands types de cancers se développent à partir des cellules de l'épiderme, ou kératinocytes, les carcinomes basocellulaires et les carcinomes spinocellulaires", note la Société Française de Dermatologie.

"Les taux d’incidence de la France sont supérieurs à la moyenne européenne", en matière de cancer de la peau, établit Santé Publique France, dans un rapport publié en 2019. Les estimations de la mortalité par mélanome de la peau sont disponibles pour l’ensemble des départements. Contrairement à ce qu’on l’on aurait tendance à croire, ce n’est pas sur la Côte d’Azur que le soleil fait le plus de victimes.

Relativement discret dans certains départements nordiques, le soleil n’incite pas à se méfier. Les nuages et la fraîcheur du vent créent une illusion de protection. Or, les UV les transpercent. Et c’est là le risque. Découvrez à travers notre diaporama, les départements français qui comptent le plus grand nombre de victimes du cancer de la peau, selon les dernières données de Santé Publique France.

Cancer de la peau : homme et femme sont-ils égaux ?

"Le mélanome cutané est le cancer dont l’incidence augmente le plus parmi les tumeurs solides chez l’homme sur la période récente 2010‑2018 (+3,4 % en moyenne par an), relaye l’Institut National du Cancer dans un rapport paru en juillet 2019".

Moins marquée chez la femme, l’augmentation de l’incidence est toutefois supérieure à 2 % par an.

"Cette progression, plus importante chez l’homme que chez la femme, aboutit pour la première fois à des taux d’incidence identiques en 2018. Ces évolutions sont majoritairement la conséquence d’une augmentation des expositions aux rayonnements ultraviolets (UV) naturels et artificiels qui se poursuit au fil des générations successives".

Connaissez-vous votre niveau de risque ?

"Tout le monde est susceptible de développer un cancer de la peau, notamment un mélanome, et on peut être touché à tout âge, même jeune. Cependant, nous ne sommes pas tous égaux face aux risques", met en garde l’Institut National du Cancer.

Si vous avez la peau claire, les cheveux blonds ou roux et bronzez difficilement, vous devriez être vigilant. Cet aspect peut aussi expliquer pourquoi les cancers de la peau semble sévir plus fréquemment au sein des régions nordiques. Les habitants ont une tendance à une carnation, des yeux et des cheveux relativement clairs. Au contraire, les méridionaux affichent une peau plus mate et donc moins sensible aux coups de soleil.

Les personnes qui présentent de nombreuses taches de rousseur, grains de beauté (≥ 40) sont aussi considérés comme à risque. En outre, si vous avez des membres de votre famille qui ont déjà eu un mélanome, il est essentiel de faire examiner votre peau régulièrement.

Enfin, les patients qui ont souffert de coups de soleil sévères pendant l’enfance ou l’adolescence, ou qui ont vécu longtemps dans un pays avec une forte exposition solaire présentent aussi plus de risques de cancer de la peau que les autres. Votre mode de vie (profession ou activité de loisir) peut favoriser le risque s’il donne lieu à des expositions solaires intenses.

"A noter aussi que l’exposition aux UV artificiels (cabines de bronzage) se cumule à celles des expositions aux UV naturels et n’entraîne aucun bénéfice pour la santé. Elle est donc fortement déconseillée", ajoute Julien Carretier.

Cancer de la peau : les bonnes habitudes pour vous prémunir

"Pour que le soleil reste un plaisir, il est important de penser à s'en protéger lors de toutes activités de plein air, que l'on soit dans son jardin, à la terrasse d’un café, à la plage, à la montagne ou à la campagne, en train de faire du sport ou tout simplement pendant des ballades", avertit l'expert.

Les règles générales de sécurité à l’égard des expositions solaires sont de :

  • porter des vêtements et accessoires protecteurs (chapeaux, casquettes...) ;
  • protéger les yeux, ne jamais exposer un jeune enfant de moins de 24 mois directement au soleil ;
  • éviter les expositions lors des heures de la journée où le rayonnement est le plus intense ;
  • utiliser un produit de protection solaire adapté à son type de peau et aux conditions d'exposition, pour les parties du corps exposées au soleil.

Faites défiler notre diaporama pour savoir si vous vivez dans une région touchée par le cancer de la peau.

Vidéo : Cancer de la peau : quels symptômes doivent alarmer ?

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

mots-clés : Mélanome, Cancer
Source(s):

Merci à Julien Carretier, Docteur et chercheur en Santé Publique au Département Prévention Cancer Environnement du Centre Léon Bérard.

Estimations régionales et départementales d’incidence et de mortalité par cancers en France, 2007-2016, Santé Publique France, 2019

Synthèse - Estimations nationales de l'incidence et de la mortalité par cancer en France métropolitaine entre 1990 et 2018, Institut National du Cancer

Cancers de la peau : quel est votre niveau de risque ?, Institut National du Cancer

Les carcinomes, Société Française de Dermatologie