Ecouter l'article :

Un simple aspirine peut-il réduire vos risques de mourir d'un cancer ? C'est en tout cas l'hypothèse avancée par les chercheurs de l’université de Cardiff qui ont examiné 118 études observationnelles concernant 250 000 patients souffrant de 18 cancers différents, notamment du sein, du côlon et de la prostate. Leurs résultats publiés le 2 juillet dernier dans la revue ecancermedicalscience révèlent une réduction d'environ 20% de la mortalité chez les patients atteints de cancer qui prennent de l'aspirine. Un bénéfice qui profiterait à des malades souffrant d'un grand nombre de cancers. Prendre des médicaments à base d'aspirine réduirait en réalité la propagation du cancer, appelée propagation métastatique, dans le corps des patients.

L'aspirine, un traiement complémentaire efficace ?

Comme le rapporte le Daily Mail ayant relayé l'étude, sur environ 250 000 patients étudiés, la prise d'aspirine était associée à une réduction d'environ 20% des décès par cancer, par rapport à ceux qui n'en prenaient pas. Cela signifie que les chercheurs ont constaté qu'"après un diagnostic de cancer, environ 20% de plus des patients qui prenaient de l'aspirine étaient en vie, par rapport à ceux qui n'en prenaient pas". L'aspirine est communément connue comme un analgésique en vente libre bon marché et efficace, mais cette nouvelle étude suggère donc qu'il s'agit également d'une option efficace dans le traitement du cancer. Les chercheurs estiment en effet qu'une "considération sérieuse" devrait être accordée à l'utilisation de l'aspirine en complément, et non pas à la place bien sûr, d'autres thérapies pour traiter le cancer. "Nos recherches suggèrent que non seulement l'aspirine aide à réduire le risque de décès, mais qu'il a également été démontré qu'elle réduit la propagation du cancer dans le corps, ce qu'on appelle la propagation métastatique", assure en effet Peter Elwood, auteur principal de la méta-analyse ayant étudié les effets de l'aspirine pendant plus de 50 ans.

Selon le professeur à l'université de Cardiff, l'aspirine doit être considérée en tant que "traitement adjuvant du cancer et les patients atteints de cancer" mais "n'est pas une alternative à tout autre traitement". Le professeur Elwood a déclaré qu'il avait été "frappé p ar les actions de l'aspirine" sur les mécanismes biologiques liés au cancer. Dans son étude, les cas de cancer étudiés concernaient principalement le côlon, le sein et la prostate, mais incluaient également le nasopharynx, l'œsophage, le foie, la vésicule biliaire, le pancréas, la vessie, l'ovaire, l'endomètre, la tête et le cou, le poumon, la leucémie, le gliome, le mélanome, le système gastro-intestinal et gastrique.

Aspirine contre le cancer : des effets secondaires ?

L'aspirine étant un fluidifiant du sang, l'un des effets secondaires de son utilisation quotidienne est l'augmentation du risque d'hémorragie interne. L'équipe de chercheurs de Cardiff a donc également pris en compte les risques de la prise d'aspirine et a écrit à tous les auteurs des articles étudiés pour savoir q uels étaients les effets secondaires subis par les malades sous aspirine. Résultat, si un petit nombre de patients avaient subi un saignement, aucune preuve de décès attribuable à des saignements chez les malades sous aspirine n'a été constatée.

Participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >

Sources

Aspirin and cancer survival: a systematic review and meta-analyses of 118 observational studies of aspirin and 18 cancers, ecancermedicalscience, 2 juillet 2021. 

https://ecancer.org/en/journal/article/1258-aspirin-and-cancer-survival-a-systematic-review-and-meta-analyses-of-118-observational-studies-of-aspirin-and-18-cancers

Aspirin could cut the risk of death from breast, colon and prostate cancers by 20%, major new study finds, Daily Mail, 2 juillet 2021.

https://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-9749419/Aspirin-cut-risk-death-cancers-20-study-finds.html

mots-clés : Cancer
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.