Bernard Tapie : des nouvelles peu rassurantes sur son cancer

L’homme d’affaires Bernard Tapie doit faire face à une récidive de son double cancer de l’œsophage et de l’estomac. Ce lundi soir, l'ancien patron de l'OM, Basile Boli, donne des nouvelles peu rassurantes sur son état de santé.

Bernard Tapie est connu pour être un homme déterminé, dans les affaires mais aussi dans sa lutte contre le cancer. L’ex-président de l’OM connaît une récidive de son double cancer de l’œsophage et de l’estomac. Il a des métastases au niveau des cordes vocales.

Dans une interview accordée au journal "La Provence" cet été, l’ancien député de Marseille expliquait suivre un nouveau traitement.

"Quand j'ai été le voir, ça m'a fait quelque chose", partage Basile Boli

Dans un documentaire de L'Équipe diffusé ce lundi 28 octobre, Basil Boli, ancienne vedette de l’Olympique de Marseille, donne des nouvelles sur l'état de santé de l'ancien député. Basile Boli a bien connu Bernard Tapie : le défenseur et l'homme d'affaires ont fait ensemble les grandes heures de l'Olympique de Marseille.

Un soir, alors qu’il était sorti avec Eric Di Meco (autre grande star de l’OM), Basile Boli avait eu un échange de messages avec l’homme d’affaires. "Il est minuit et demi. On prend une photo et on lui envoie. Deux minutes après, il nous a envoyé un message en disant qu'il est en train de se battre avec cette maladie et qu'il espère que ce sera pas Bari et que ce sera Munich", révèle Basile Boli interviewé par Télé Loisir.

Une référence aux finales de Coupe d'Europe perdue dans la ville italienne, puis gagnée par Marseille dans les années 90 dans le sud de l'Allemagne.

" Quand j'ai été le voir [à l'hôpital, ndlr], ça m'a fait quelque chose, se souvient Basile Boli. On a l'impression que c'est un dinosaure qui s'écroule, mais avec un œil qui dit : 't'inquiète pas, je vais me battre contre cette maladie'".

"Il faut avoir confiance en soi, résister..."

Dans l'interview accordée cet été à La Provence, l’ancien député de Marseille en disait plus sur son nouveau traitement. Unique en France, celui-ci doit éliminer les cellules cancéreuses de son organisme. "Avec une grande précision.", a-t-il souligné. Pour pouvoir bénéficier de ce traitement, il a dû retourner dans la ville qu’il aime tant : Marseille.

Profondément attaché à la cité phocéenne, Bernard Tapie ne tarit pas d’éloges sur cette ville et ses habitants. "L'idée que tu vas avoir ta vie sauvée grâce à Marseille, quand tu vois ce que les Marseillais m'ont donné ces deux dernières années encore, ça m'a bouleversé", a-t-il affirmé au quotidien régional dont il est, par ailleurs, actionnaire. Lorsqu’il a appris que ce nouveau traitement était localisé à Marseille, Bernard Tapie n’a pu contenir son émotion. "Quand il m'a dit que le seul en service était à Marseille, je me suis mis à pleurer".

Lors de cette interview, il a tenu à livrer un message. "Il faut avoir confiance en soi, résister, se battre, savoir se surpasser. C'est-à-dire faire plus qu'en temps normal, surtout si tu joues ta vie. La maladie est un combat qu'il faut mener".

Bernard Tapie combine chimiothérapie et radiothérapie

L’ex-conseiller régional des Bouches-du-Rhône est soigné par chimiothérapie et radiothérapie à l’Institut Paoli-Calmettes, un centre de traitement du cancer situé dans le neuvième arrondissement de la ville. Bernard Tapie suit un traitement quotidien en ambulatoire.

L'ancien ministre de François Mitterrand souhaite que la cité phocéenne soit davantage reconnue et met en avant ses nombreux atouts. "Il y a, à Marseille, des labos que seuls des labos américains pourraient concurrencer. Cela doit se savoir !", a-t-il ainsi confié.

Zoom sur la radiothérapie

La radiothérapie est une méthode de traitement très courante prescrite aux patients atteints d’un cancer. Plus de 50 % d’entre eux seraient traités par ce biais. Cette technique se sert des rayonnements pour éliminer les cellules cancéreuses. Utilisée seule ou accompagnée d’une chimiothérapie, la radiothérapie peut conduire à une rémission. Elle présente l’avantage de préserver le plus possible les tissus sains.

La radiothérapie n’est toutefois pas dépourvue d’effets secondaires. Parmi les effets dits "précoces", qui apparaissent lors du traitement ou peu après, on retrouve, entre autres, des maux de tête, des vomissements, des nausées, des troubles de l’érection, des problèmes de fertilité, des difficultés à avaler (souvent lors d’une radiothérapie du thorax) ou encore des rougeurs.

Moins courants, les effets secondaires "tardifs", qui surviennent plusieurs mois après le traitement, existent néanmoins. La radiothérapie peut entraîner des troubles cardiaques, des douleurs au niveau de la zone traitée, une perte de cheveux, des réactions inflammatoires, des gonflements… La liste n’est pas exhaustive.

Quant à l’apparition d’un nouveau cancer dû à la radiothérapie, le risque est extrêmement faible.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.