Nutri-score : les aliments les plus mal notés augmentent les risques de mort précoce

Les aliments de mauvaise qualité sont associés à un risque de mort précoce plus élevé, révèle une étude menée par l’Inserm. Les chercheurs ont utilisé le Nutri-score pour effectuer leurs tests. Ils ont ainsi démontré que les personnes qui consommaient des aliments mal notés par le Nutri-score auraient tendance à mourir plus tôt. On les liste dans notre diaporama.
Nutri-score : les aliments les plus mal notes augmentent les risques de mort precoce

Nous n’avons plus de doute aujourd’hui : une alimentation moins riche en sucres, graisses saturées, sel et calories et plus riche en fibres et fruits et légumes est plus favorable à la santé. Avoir de bonnes habitudes alimentaires contribue notamment à prévenir le risque de maladies chroniques telles que le cancer ou les maladies cardiovasculaires.

"Dans ce contexte, le logo Nutri-Score a été développé [et adopté le 2 avril 2019, ndlr] pour aider les consommateurs à choisir des produits de meilleure qualité nutritionnelle dans les rayons, et pour encourager les industriels à améliorer la qualité nutritionnelle de leurs produits", présente l’Inserm. Il s’agit d’un logo à 5 couleurs que vous retrouverez sur l’emballage de vos aliments du supermarché. Le "A" (vert foncé) traduit un produit à la qualité nutritionnelle élevée. Le "E" (orange foncé) est représenté sur les aliments pauvres en nutriments.

Photo : Nutri-score

Photo : Nutri-score

Cette note reflète le profil nutritionnel des aliments et prend compte de leur composition. Énergie, sucres, acides gras saturés, sodium, protéine, fibres… Tous ces paramètres sont pris en compte.

"La consommation d’aliments moins bien classés par le score de qualité nutritionnelle qui sous-tend le logo Nutri-Score est associée à une mortalité accrue dans la cohorte européenne EPIC", démontrent des chercheurs de l’Inserm, de l’Inrae, du Cnam et de l’Université Sorbonne Paris Nord, en collaboration avec des chercheurs du Centre International de Recherche sur le Cancer (OMS/CIRC).  Leur étude a été publiée le 17 septembre dernier au sein du British Medical Journal (BMJ) et faite suite à de précédents tests publiés en 2018.

Découvrez dans notre diaporama les aliments les moins biens classés.

Aliments mal classés par Nutri-score : une hausse de 7 % du risque de mort précoce

Cette nouvelle étude visait à démontrer des associations entre le Nutri-score des aliments consommés et la mortalité au sein d’une très large population répartie dans 10 pays européens. Au total, 501 594 participants ont été inclus dans les analyses. "Au cours du suivi entre 1992 et 2015, 53 112 participants sont décédés de causes non-accidentelles (y compris de cancer et de maladies des appareils circulatoires, respiratoires et digestifs)", détaille l’Inserm.

Les chercheurs ont donc montré que les personnes qui consommaient en moyenne plus d’aliments de mauvaise qualité nutritionnelle avaient tendance à mourir plus tôt. Les résultats indiquent une hausse de 7 % du risque de mort précoce pour ces personnes.

"Dans ce contexte, nos résultats […] visent à orienter les consommateurs vers des aliments de meilleure qualité nutritionnelle, dans une optique de prévention des maladies chroniques", soulignent les chercheuses Inserm Mélanie Deschasaux et Mathilde Touvier, qui ont coordonné l’étude.

Nutri-score : qu’est-ce qu’un aliment de mauvaise qualité ?

"Ce que l'on entend par aliments moins bien notés, cela va être des aliments qui vont être riches en énergie, riches en sel, riches en sucre, en acides gras saturés et plutôt pauvres en fibres, fruits et légumes ou en protéines", complète Mélanie Deschazaux au micro de Europe 1.

On retrouve principalement les aliments ultra-transformés comme la charcuterie, les biscuits apéritifs, les gâteaux sucrés, les pâtes à tartiner mais aussi les jus de fruits et sodas. Découvrez une sélection de produits mal classés par le Nutri-score dans notre diaporama.

Comment bien choisir sa mutuelle senior ? - Obtenez votre guide Mutuelle Senior 2020 dès maintenant

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.