Blue Monday : 10 astuces pour lutter contre la deprime saisonniere

Depuis la pandémie de Covid-19, la santé mentale des Français est de plus en plus présente dans les médias et prise au sérieux par l’ensemble des acteurs de la société. D’ailleurs, de nombreuses études et rapports ont été publiés montrant que la santé mentale des Français était au plus bas. Si au départ le Blue Monday est originaire d’une campagne de publicité britannique, il est rapidement devenu un phénomène sociétal pour parler de la dépression saisonnière. D’ailleurs, ce lundi le plus déprimant a été théorisé par la suite par le psychologue britannique, Cliff Arnall, Professeur à l'université de Cardiff. Il a élaboré une formule mathématique à partir de différents facteurs tels que les conditions météorologiques hivernales, la fin des fêtes de fin d'année, l’état des finances, ou encore l’abandon des bonnes résolutions.

Blue Monday et dépression saisonnière

Si le Blue Monday tombe chaque année le troisième lundi du mois de janvier, la dépression saisonnière est quant à elle présente dès l’automne. En effet, le manque de luminosité est souvent en cause dans cette petite déprime. Fatigue, sautes d’humeur, augmentation de l’appétit, peu d’interactions sociales, perte d'intérêt pour les activités… Ces symptômes sont souvent décrits par les personnes souffrant d’une dépression saisonnière. Depuis l’apparition de la Covid-19, cet état dépressif est de plus en plus présent dans la société et les Français n'échappent pas à la règle… Le blues hivernal est donc bien présent chez de nombreuses personnes. Généralement, cette période de “cafard” prend fin dès les premiers jours de printemps et/ou quand les jours commencent à rallonger. Si des symptômes persistent, il est conseillé de prendre rendez-vous chez le médecin afin d’évaluer sa santé mentale.

La santé mentale des Français va mal

Selon une étude IPSOS réalisée auprès d’un échantillon de 1 000 Français âgés de 18 ans et plus, du 24 au 27 septembre 2021, “47 % des Français présentent des symptômes dépressifs, et plus d’un quart fait l’objet d’une suspicion de trouble d’anxiété généralisée.” De plus, “un Français sur cinq a déjà pensé qu’il vaudrait mieux qu’il soit mort, ou a songé à se blesser.” Des résultats alarmants qui se sont accrus depuis la pandémie. L’étude révèle aussi que : “33 % des plus de 65 ans considèrent que la crise sanitaire a des conséquences négatives sur leur santé mentale, ce chiffre grimpe à 49 % pour les 35-49 ans. Le télétravail ne semble pas protéger les actifs : 35 % de ceux ayant travaillé depuis leur domicile sont touchés par des troubles anxieux. Tout comme 37 % des personnes travaillant dans le secteur de la santé.

La rédaction de Medisite a déniché des petites astuces pour lutter contre la déprime du mois de janvier.

Adopter la tendance cocooning

1/10
Blue Monday : 10 astuces pour lutter contre la déprime saisonnière

La période hivernale est la plus appropriée pour passer en mode “coconning”. Plaids, chocolat chaud, buller devant un feu de cheminée… Un seul mot d’ordre chaleur et bienveillance.

S’aérer en pleine nature

2/10
Blue Monday : 10 astuces pour lutter contre la déprime saisonnière

Balades dans les bois, marche dominicale en famille ou encore randonnée pédestre peuvent être un excellent moyen de lutter contre le blues hivernal.

Une alimentation anti-déprime

3/10
Blue Monday : 10 astuces pour lutter contre la déprime saisonnière

Certains aliments peuvent booster la mélatonine, l’hormone du bonheur. On met dans son assiette des amandes, du chocolat noir, des bananes mais aussi des poissons gras riches en oméga 3.

Faire une croix sur les bonnes résolutions

4/10
Blue Monday : 10 astuces pour lutter contre la déprime saisonnière

Non, nous ne sommes pas obligés de prendre de bonnes résolutions comme perdre 10 kg, courir tous les jours, arrêter la junk food. On arrête de se mettre la pression et on mise sur des petits changements du quotidien qui font du bien au moral.

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Sources

https://www.ipsos.com/fr-fr/la-sante-mentale-des-18-24-ans-plus-que-preoccupante

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.