Avec l’été revient la période des festivals et des concerts. Si vous êtes attentifs, un peu partout en France, il y a des festivals chaque semaine. Un moment de joie, de fête et de partage qui peut vite laisser des traces irréversibles à votre audition.

Vous le savez peut-être, l’intensité des sons est exprimée en décibels dans une échelle allant de 0 dB(A), seuil de l’audition humaine, à environ 120 dB(A). À 0 dB, nous captons les bruits de notre corps : battement du cœur, articulations, circulation sanguine… Entre 30 et 40 dB(A) le bruit est équivalant à un bureau calme ou à une chambre à coucher. Au-delà, les bruits commencent à créer du stress et de la fatigue chez les personnes qui l’entendent. À 80 dB(A), c’est l’équivalent d’une circulation dense. Depuis août 2017, les concerts sont limités à un volume maximum de 102 dB, contre 105 dB auparavant.

Il faut savoir que le seuil de danger est estimé à 85 dB. La sensibilité auditive varie d’une personne à une autre. Des bourdonnements à la surdité irréversible, s’exposer à de la musique trop forte pendant trop longtemps, abîme, voire détruit les cellules ciliées.

Audition : apprendre à faire des pauses sonores

Pour éviter surdité, acouphènes ou hyperacousie, mieux vaut bien se protéger en se rendant à un festival. Selon l'ARS Normandie, 8 % de la population est concerné par l’hyperacousie. Les jeunes de moins de 35 ans, sont les plus touchés.

La première astuce est de s’équiper de bouchons d’oreilles. De nombreux festivals en proposent gratuitement à l’entrée du site. Cela ne signifie pas que vous allez vous couper du monde et ne rien entendre de vos concerts. Bien au contraire ! Les bouchons d’oreilles sont des protections auditives. Ils maximisent le confort en réduisant les nuisances sonores. Il est également possible de porter un casque anti-bruits. Ils ne sont pas que pour les enfants, certains proposent même une réduction de bruit active grâce à un micro qui capte les bruits extérieurs, qui sont inversés par un circuit électronique. Cela permet d’éviter que l’onde n’atteigne l’oreille.

Essayez au maximum de vous éloigner des enceintes. Si vous êtes un peu plus loin, vous entendrez tout aussi bien.

Enfin, prévoyez de faire de vraies pauses sonores. Il est recommandé de faire des pauses, d’au moins 15 minutes dans des endroits plus calmes, sans musique, pour reposer vos oreilles. Ce sera bien plus agréable de retourner dans le bruit une fois que vous aurez offert à votre audition une petite pause au calme.

Sources

Echelle des décibels et Anatomie de l’oreille, Association JNA - www.journee-audition.org

Saison des festivals : attention aux risques auditifs !, ARS 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.