Zéro dB : le minimum audible

On a choisi de fixer à 0 dB le seuil de l’audition : c’est le niveau sonore le plus bas que l’oreille puisse détecter. Au-dessous de ce chiffre, aucun son ne peut être perçu par l’appareil auditif humain (certains animaux détectent des sons à des seuils inférieurs).

Entre 0 et 10 dB, le son est quasi inaudible (cela correspond au "bruit" dans un désert)... Jusqu’à 30 dB, il reste très faible (rase campagne, studio d’enregistrement avant l’arrivée de musiciens !).

La plupart des sons sont compris entre 30 et 90 dB

La plupart des sons du quotidien sont compris entre 30 et 90 dB : des chuchotements équivalent à 20 dB, une discussion calme ou une rue passante à 65 dB, un aspirateur à 70 dB, une voiture à 80 dB, une tondeuse à gazon ou des cris à 90 dB. Les sons de la vie courante dont le niveau est inférieur à 80 dB, ne représentent aucun risque pour l’audition, même s’ils peuvent être fatigants ou, parfois, gênants. Inaudibles ou abrutissants, ils s’apparentent alors à du bruit et peuvent entraîner des problèmes d’ordre nerveux.

Certains niveaux sonores augmentent aussi les troubles digestifs, les risques d’hypertension artérielle, la nervosité, le stress…

85 dB : le seuil à ne pas dépasser !

On trouve des niveaux supérieurs à 90 dB dans certains métiers (industrie, armée, artisanat...) et dans la pratique de certaines activités (musique, chasse…). Les chasseurs sont confrontés à des sons, certes très brefs, mais dont le niveau dépasse 140 dB !

À plus de 85 décibels (c’est le cas du baladeur poussé à son maximum), les sons agressent l’appareil auditif et peuvent entraîner, sur-le-champ ou au cours des années qui suivent, des acouphènes, voire une surdité. Les dégâts sont proportionnels au niveau sonore et à la durée d’exposition. Cent décibels correspondent au seuil de la douleur.

À noter : jusqu’à 95 dB, il faut souvent plusieurs années d’exposition avant que l’audition ne se détériore. Les conséquences ne se font sentir que longtemps après, mais le mal est fait.

Au-delà de 100 dB : danger !

Certains concerts atteignent 110, voire 115 dB. Les discothèques oscillent le plus souvent entre 100 et 110 dB. Des seuils insupportables pour l’appareil auditif qui ne dispose d’aucune défense face à ces sons extraordinairement puissants. Attention : au-dessus de 100 dB (un avion qui décolle, une explosion, une fusée peuvent atteindre 130 dB) quelques heures d’exposition peuvent suffire à abîmer les capacités auditives.

La solution ? Baisser le volume sonore. Si c’est impossible, il faut tâcher de réduire la durée d’exposition ou utiliser des bouchons d’oreille...

Quelques repères

  • Avion au décollage = 130 dB
  • Concert ou discothèque = 110 dB
  • Baladeur (puissance maximale) = 100 dB
  • Moto = 90 dB
  • Voiture = 80 dB
  • Aspirateur = 70 dB
  • Grande surface = 60 dB
  • Machine à laver = 50 dB
  • Chambre à coucher, conversation tranquille = 30 dB
  • Chuchotements = 20 dB
  • Vent dans les arbres = 10 dB
  • Minimum audible = 0 dB

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.