Sommaire

Erreur n°1 : Associer huiles essentielles et homéopathie

Les huiles essentielles et l’homéopathie ne doivent pas être pris simultanément. Pourquoi ? « Parce que les huiles essentielles, surtout l’eucalyptus et la menthe, peuvent complètement annuler l’efficacité des granules », explique Danièle Festy, pharmacienne.

En pratique : On commence par prendre l’homéopathie et on attend une heure avant d'utiliser les huiles essentielles.

Erreur n°2 : Ne pas vérifier l'étiquetage

L'achat des huiles essentielles ne doit pas se faire à la légère.

En pratique : « Le mélange doit être réalisé avec 100% d’huiles essentielles », rappelle Danièle Festy, et la formule complète doit être mentionnée sur le flaconnage. « Si on veut de la vraie aromathérapie, on doit privilégier la synergie d'huiles essentielles (mention indiquée sur le flacon) » ajoute notre interlocutrice.

Erreur n°3 : Choisir des flacons transparents

Le flacon est un gage de qualité de l’huile essentielle.

En pratique : Il doit être en aluminuim anodisé (jamais de plastique) et plutôt de petite taille (5 ml ou au plus 10ml). Il est également impératif qu’il soit coloré et foncé (généralement marron) pour protéger les huiles de la lumière.

A savoir : Vous pouvez conserver les huiles essentielles dans un endroit frais, sec et à l’abri de la lumière. Inutile de les mettre au réfrigérateur.

Sources

- Ma bible des huiles essentielles, Danièle Festy, Leduc.S Editions, 2007

- Mes secrets de pharmacienne, Danièle Festy, Leduc.S Editions, 2011 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.