Apnee du sommeil : le profil type des personnes qui en souffrent

L’apnée du sommeil, ou syndrome d’apnées-hypopnées obstructives du sommeil (SAHOS), concerne plus de 4 % de la population française, selon les chiffres de l’Assurance maladie. Une récente étude, baptisée ALASKA et publiée dans le Journal of Clinical Medicine, s’est penchée sur le traitement des personnes qui en souffrent. Pour cela, pas moins de 480 000 patients ont été suivis… Ce qui a permis de dresser un profil type des apnéiques. Nous vous le dévoilons dans ce diaporama.

480 000 patients apnéiques ont été étudiés

Réalisée à l’initiative de la société d’équipement médical ResMed, cette étude a été menée en partenariat avec le Pr Jean-Louis Pépin, pneumologue et Professeur des universités-praticien hospitalier en physiologie clinique au CHU de Grenoble et avec Sêmeia, startup française spécialisée dans l’analyse de données médicales.

En analysant les données de 480 000 patients, issues du Système National des Données de Santé, gérée par la CNAM, les chercheurs ont constaté que certains profils étaient plus enclins à ne pas suivre leur traitement jusqu’au bout. Cet arrêt anticipé était ainsi plus élevé chez les femmes, les jeunes de moins de 41 ans ou les personnes âgées de plus de 80 ans. La présence de certaines maladies chroniques, telles que l'hypertension, contribue également à un abandon du traitement.

48 % des patients arrêtent leur traitement avant 3 ans

Parmi les thérapies possibles contre l’apnée du sommeil, le traitement par ventilation à pression positive continue (PPC) est utilisé par plus d’1,2 millions de Français à leur domicile. Sa réussite repose sur son observance… “Or, 48 % des patients arrêtent leur traitement avant 3 ans” déplorent les auteurs de l’étude dans un communiqué.

D’après le Pr Pépin, “la robustesse des résultats produits par cette large cohorte de 480 000 patients va permettre à l’ensemble de la chaîne de valeur des professionnels de santé d’améliorer le suivi et le parcours de soins des patients atteints d’apnée du sommeil”. Suivi qui pourrait limiter l’abandon des traitements et ainsi garantir leur efficacité.

Mais qui sont les personnes les plus susceptibles de souffrir d’apnée du sommeil ? On vous dresse leur portrait robot dans notre diaporama.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

mots-clés : Diabète