Anévrisme cardiaque : les symptômes

L’anévrisme cardiaque se forme généralement quelques semaines après un infarctus du myocarde. C’est une complication de cette maladie du cœur à prendre très au sérieux.

Publicité
Publicité

vignette-focus-500x334.jpg© Istock

Anévrisme cardiaque : définition

L’anévrisme cardiaque est une complication tardive de l’infarctus du myocarde car il apparaît après un mois. Il est dû à la faiblesse d’une artère ou de vaisseaux. La paroi affaiblie est poussée vers l’extérieur par la pression artérielle et finit par former un gonflement comme une sorte de petit ballon. En l’absence de prise en charge d’urgence, il existe un risque d’éclatement de l’artère en question et, par voie de conséquence, d’une hémorragie interne mettant en péril la vie du patient. L’anévrisme cardiaque est une maladie cardiovasculaire qui peut être la cause d’une tachycardie ventriculaire.

Publicité

Anévrisme cardiaque : les signes qui doivent alerter

Les signes annonciateurs de la rupture d’un anévrisme cardiaque sont :

- des douleurs très intenses au niveau du thorax,

- une douleur en haut du dos,

- une difficulté à déglutir,

- une toux avec crachats sanglants,

- une modification de la voix de type enrouement.

Prévenir l’anévrisme cardiaque

Il est important d’adopter une bonne hygiène de vie pour éviter les risques d’un anévrisme cardiaque pouvant être mortel. Il est conseillé de manger équilibré, d’éviter le café fort, de ne pas fumer et de pratiquer très régulièrement une activité physique même modérée. Il est également impératif de consulter un médecin sans attendre en cas d’hypertension artérielle, d’hypercholestérolémie et si l’on ressent des signes pouvant faire suspecter une maladie de cœur.

Publicité

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés