Sommaire

La libido désigne le désir sexuel. Mais elle est propre à chaque individu. On ne peut pas dire qu’il y ait de libido « normale », celle-ci peut varier chez une même personne selon les différentes périodes de la vie. Le déclin du désir, ou baisse de libido, entraîne une diminution ou une perte totale d’intérêt pour la sexualité. Il est important d’en identifier les causes, afin de pouvoir trouver des solutions pour avoir à nouveau envie de faire l’amour.

Les causes de la baisse de désir

Déjà, commençons par évoquer la libido de la femme, et celle de l’homme. Chez la femme, celle-ci est fortement corrélée aux sécrétions hormonales produites par les ovaires. Le désir est déclenché par les hormones mâles, les androgènes, sécrétées à petites doses. Les œstrogènes sont, eux, responsables de la lubrification des muqueuses. Ces sécrétions hormonales ont un rôle important dans le bon ‘fonctionnement’ de la libido féminine.

Généralement, une baisse du désir chez la femme survient pendant la grossesse, au moment de la ménopause ou après une maladie grave. Chez l’homme, les sécrétions hormonales sont principalement constituées de testostérone (sécrétée en petite quantité chez la femme).

Il est normal et pas forcément inquiétant qu’une baisse de désir s’installe au cours d’une vie. Il faut simplement en comprendre les causes pour pouvoir y remédier efficacement. Cette chute de libido peut être causée par :

  • Des troubles psychologiques, émotionnels ou physiologiques : une maladie peut entraîner une baisse du désir sexuel. L’énergie est touchée, l’esprit aussi, il est normal que le désir ne soit pas au rendez-vous. Des pensées encombrantes, des soucis ou des préoccupations du quotidien peuvent également jouer ;
  • Un médicament ;
  • Un changement hormonal ;
  • La fatigue ou le stress ;
  • Une baisse de passion. Chez certains couples, au fil des années, est observée une baisse du désir envers le partenaire. Cela peut s’expliquer par une routine qui « tue l’amour », par des attentes mal exprimées, des envies non communiquées, la multiplication des activités familiales… Ces causes multiples peuvent peu à peu entraîner un manque de temps ou d’envie de se consacrer à sa vie sexuelle.

Mais à une baisse de désir, rien de fatal. Celle-ci peut être « soignée » en quelque sorte. Des techniques sont à essayer si vous souhaitez faire repartir votre libido comme à son apogée !

La communication, clé de voûte du couple

Commencez par parler à votre partenaire. La communication est certainement le socle le plus solide de votre couple. Il n’y a pas de « honte » à sentir une baisse de désir, l’important étant de le communiquer, sans ambage. Peut-être même votre conjoint-e ressent la même chose que vous.

C’est en discutant avec votre partenaire que vous pourrez peut-être réussir à cibler les blocages qui se sont installés dans votre vie. Vous trouverez alors des solutions ensemble pour, petit à petit, retrouver une vie sexuelle plus épanouissante. Le désir vient plus facilement lorsque vous vous sentez en confiance, pas jugé par votre moitié.

La psychologue Imane Faid ajoute : « Plusieurs facteurs expliquent une baisse de libido, en dehors même de toute considération médicale. Le risque est de se sentir enfermé dans ce modèle où, en couple notamment, la libido doit être toujours présente. Au contraire, c’est une énergie qui fluctue, selon les saisons, selon les cycles, même au cours de la journée. Une des clés pour cultiver cette énergie à travers le temps est d’en parler avec le partenaire, mais surtout d’accepter que ce n’est pas un acquis absolu, constant et perpétuel ».

Dites adieu à votre routine

Exit la routine ! Certains couples ne connaissent jamais de baisse de libido, car ils se réinventent tout au long de leur vie de couple. N’hésitez pas à surprendre l’autre, à vous renouveler, à bousculer votre quotidien en en oubliant toutes les habitudes qui s’y sont ancrées… Bref : improvisez, jouez, testez, échangez, innovez ! L’excitation vient plus facilement s’il est question de nouveauté.

Cela peut se discuter en couple bien évidemment, mais vous pouvez aussi surprendre votre partenaire pour ajouter un peu de piquant à votre vie commune. Cela peut même devenir une habitude de s’amuser à surprendre de manière étonnante sa moitié. La curiosité piquée, il est probable que votre désir reparte à la hausse !

Imane Faid, psychologue clinicienne ajoute : « L’inattendu peut mettre un vent nouveau sur la routine, c’est important de le cultiver. Cela est possible avec le respect de son partenaire, d’où l’importance d’une bonne communication. »

Quand faut-il consulter ?

Si ces solutions ne vous plaisent pas, que vous ne vous sentez pas à l’aise avec le fait de surprendre votre partenaire ou que la communication ne fait pas repartir votre libido, vous pouvez consulter un médecin, il peut vous aiguiller.

En effet, si la perte du désir entraîne chez vous une souffrance, il ne faut pas hésiter à consulter. Vous pouvez vous diriger vers un sexologue ou vers un psychologue. Ces médecins vous aident à trouver l’origine précise de cette baisse de libido et vous orientent ainsi pour y remédier.

Explorez vos émotions

Parfois, l’autohypnose peut s’avérer être efficace. Elle permet de parcourir ses émotions, de les comprendre, d’être à l’aise avec son corps (notamment après une maladie ou après un changement corporel). Quand le physique est en phase avec l’émotionnel, le désir revient plus facilement.

La psychologue conseille : « Lorsque la baisse de libido n’a pas d’origine médicale, il peut être effectivement intéressant de s’intéresser au côté psychique. Divers vécus peuvent l’expliquer et ce manque d’envie sexuelle peut trouver des origines dans des éléments indépendants de ce qu’il se passe à l’intérieur du couple (travail, fatigue, stress…). Un travail sur soi, qu’il soit fait avec un psychologue, un sexologue ou un autre thérapeute, peut aider à identifier ces éléments et travailler dessus pour améliorer son confort de vie globale. »

Le désir peut diminuer avec l'âge

De nombreuses personnes connaissent une baisse de désir au cours de leur vie, notamment les personnes âgées. Si cela ne vous pose pas de problème, il n’est évidemment pas nécessaire de vous en préoccuper ou de chercher à remédier à cette situation. Vous pouvez parfaitement vivre comme cela.

Avec l’âge, le désir sexuel peut diminuer, même si, il faut le dire, la libido n’a pas d’âge. Cependant, au fil des années qui passent, le taux de testostérone diminue chez l’homme, le désir devient donc moins pressant et moins intense. Chez les femmes, la ménopause peut parfois entraîner une diminution du désir. Le désir peut également diminuer à cause des traitements utilisés pour soigner certaines maladies. Les changements physiques comme les kilos en plus ou les rides peuvent bloquer certaines personnes qui se sentent alors moins désirables.

D’autres fois, le désir sexuel augmente avec l’âge, car les partenaires se connaissent mieux, savent communiquer plus facilement ou s’acceptent tels qu’ils sont. Si ce n’est pas le cas, des stimulants existent ! Votre médecin traitant peut vous conseiller sur ceux-ci.

Sources

Merci à Imane Faid, psychologue à Paris. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.