L’astuce pour faire rajeunir votre cerveau de 30 ans en seulement 6 semaines

Publié le 18 Juillet 2019 à 11h39 par Louise Ballongue, journaliste santé
Selon une récente étude, l’apprentissage de nouvelles compétences (photographie, peinture, informatique…) peut rajeunir le cerveau de 30 ans en seulement six semaines.

Apprendre à peindre, tricoter, faire de la poterie ou encore s’initier à la photographie… Autant d’activités à priori basiques, mais qui sont essentielles à la régénération du cerveau des personnes âgées.

Les chercheurs de l’Université de Californie ont en effet révélé que l’apprentissage simultané de nouvelles compétences améliore considérablement les capacités cérébrales.

Apprendre de nouvelles activités améliore les capacités cérébrales et protège contre Alzheimer

D’après les recherches menées par les scientifiques californiens, apprendre trois nouvelles tâches simultanément renforce le pouvoir mental et protège contre la maladie d'Alzheimer.

L’étude, publiée dans "The Journals of Gerontology", a été réalisée auprès de 42 patients dont l’âge variait entre 58 et 86 ans. Ils ont simultanément suivi trois à cinq cours par semaine, pendant trois mois.

Au total, les participants avaient une quinzaine d’heures de cours par semaine, et celles-ci comprenaient des cours de langue, d’informatique, de photographie, de dessin/peinture et de musique.

La charge de travail par semaine ressemblait de près au planning d’un étudiant en début de cycle.

Au bout d’à peine deux mois, les personnes de 80 ans ont augmenté leurs capacités cognitives de manière spectaculaire - pour arriver à un niveau cérébral similaire à celui d'une personne de 50 ans.

Par comparaison, les membres de l’étude qui n'ont suivi aucun cours, n’ont montré aucun signe d’amélioration du cerveau.

Rachel Wu, professeure en psychologie à l'Université de Californie, a déclaré que “Les participants à l'intervention ont réussi à combler une différence de 30 ans en capacités cognitives après seulement six semaines et ont maintenu leurs capacités tout en acquérant de nouvelles compétences”.

Les scientifiques en ont conclu que “les personnes âgées peuvent tout à fait acquérir plusieurs compétences simultanément, à la manière des populations plus jeunes”.

Le cerveau des personnes âgées pourrait ainsi réagir comme celui d’un enfant, à la manière d’une "éponge", nourrit par de nouvelles informations.

Il y a deux ans, un rapport du Conseil mondial sur la santé du cerveau aboutissait à des résultats similaires.

Comment prévenir la maladie d'Alzheimer ?

Prévenir certains facteurs de risque permet de réduire l'apparition de la maladie d'Alzheimer.

Les facteurs cardiovasculaires par exemple constituent des facteurs de risques vis-à-vis des démences survenant chez les personnes âgées.

À ce titre, les diabétiques et les anciennes victimes d'accident vasculaire cérébral ont deux fois plus de risque de développer une telle maladie.

Ainsi, le dépistage et le traitement de ces facteurs (cholestérol, hypertension, diabète, tabagisme…) sont utiles contre les démences vasculaires et la maladie d'Alzheimer.

L'hygiène alimentaire pourrait également avoir un rôle. Plusieurs études épidémiologiques ont montré que de trop faibles concentrations plasmatiques en oméga-3 constituent un facteur de risque vis-à-vis de plusieurs types de démences dont celle d'Alzheimer.

Par ailleurs, les radicaux libres produits par le métabolisme cellulaire pourraient être impliqués dans la maladie d'Alzheimer. Le recours à des substances anti-oxydantes au cours de la maladie est une piste en cours d'exploration.

Rester actif en maintenant une activité cérébrale est également essentiel, comme le prouve les résultats de l’étude.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.