C’est un nouveau traitement qui suscite l’espoir de soigner la maladie d’Alzheimer. Alors que 50 millions de personnes sont atteintes de démence dans le monde selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et qu’environ 1 million de personnes souffrent d’Alzheimer en France, des chercheurs viennent de révéler qu’un spray nasal sûr et efficace pourrait être un traitement contre la démence en général et la maladie d'Alzheimer en particulier. Dans une étude publiée dans la revue Frontiers in Neuroscience le 13 décembre dernier, des chercheurs de l'Université d'Osaka, au Japon, ont démontré que l'administration intranasale de rifampicine et de resvératrol améliorait la fonction cognitive et permettait de lutter efficacement contre la maladie d’Alzheimer, sans les effets secondaires négatifs sur le foie de la rifampicine seule. Les résultats prometteurs de la recherche devraient conduire au développement d'un spray nasal sûr et efficace pour la prévention de la démence.

Association d’un antibiotique et d’un antioxydant

“On pense que la démence se produit lorsque des protéines appelées amyloïde-β, tau et a-synucléine s'accumulent dans le cerveau et forment des oligomères”, précisent les chercheurs dans un communiqué publié sur le site de l’université d’Osaka. Dans une précédente étude, un groupe de recherche du département de neuroscience translationnelle de l'école supérieure de médecine de l'université d'Osaka avait précédemment montré que l'antibiotique appelé “rifampicine” éliminait les oligomères du cerveau et améliorait la fonction cognitive. Problème, les scientifiques ont découvert que le médicament était associé à des effets secondaires, notamment sur le foie. “Pour lutter contre les effets secondaires négatifs du médicament existant rifampicine, nous avons pensé à le combiner avec les effets hépatoprotecteurs du resvératrol”, explique donc le professeur Takami Tomiyama, chercheur principal de l’étude. Le resvératrol, un antioxydant naturellement présent dans les plantes, est utilisé comme complément alimentaire en Europe et aux États-Unis.

Dans cette nouvelle expérience, les chercheurs ont cette fois administré une combinaison à dose fixe de rifampicine et de resvératrol par voie intranasale cinq jours par semaine pendant un total de quatre semaines à des souris atteintes de la maladie d'Alzheimer, de démence frontotemporale et de démence à corps de Lewy. Les scientifiques ont ensuite observé leurs fonctions cognitives et leurs pathologies cérébrales. Résultat, l'administration nasale combiné de rifampicine et de resvératrol a considérablement amélioré la fonction cognitive des souris et inhibé l'accumulation d'oligomères dans le cerveau de rongeurs.

Un moyen de prévenir la démence

Les chercheurs ont également constaté que les taux sanguins d'enzymes hépatiques, un marqueur des lésions hépatiques qui augmentent normalement avec la rifampicine, sont restés normaux dans l'association à dose fixe. "Les résultats indiquent que l'administration par voie nasale d'une combinaison à dose fixe de rifampicine et de resvératrol présente est plus intéressante par rapport à la rifampicine en monothérapie en termes de sécurité et d'efficacité. Nos résultats fournissent un moyen de prévenir la démence neurodégénérative en ciblant les oligomères", ont conclu les scientifiques.

"Des études récentes ont montré que des anomalies commencent à apparaître dans le cerveau des patients atteints de démence plus de 20 ans avant le début de la maladie", précise le premier auteur de l’étude, Tomohiro Umeda. En étudiant de nouvelles pistes thérapeutiques avec des médicaments existants, l'équipe de recherche espère donc diagnostiquer et prévenir la démence avant que les neurones ne commencent à mourir.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Oligomer-Targeting Prevention of Neurodegenerative Dementia by Intranasal Rifampicin and Resveratrol Combination – A Preclinical Study in Model Mice, Frontiers in Neuroscience, 13 décembre 2021. 

https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/fnins.2021.763476/full

Stopping dementia at the nose with combination of rifampicin and resveratrol, communiqué de l’université d’Osaka, 28 décembre 2021. 

https://www.upc-osaka.ac.jp/new-univ/en-research/news/stopping-dementia-at-the-nose-with-combination-of-rifampicin-and-resveratrol/

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.