8 aliments nocifs pour votre estomac

Si la nourriture vous apporte de l’énergie et de bons nutriments, tous les aliments ne sont pas bénéfiques pour l’organisme. Certains d’entre eux, au contraire, favorisent l’inflammation et peuvent engendrer des problèmes de santé s’ils sont consommés trop régulièrement.

L’estomac : un organe essentiel de l’appareil digestif

Un organe, en particulier, est alors mis à rude épreuve : votre estomac. Et pour cause, ce dernier est directement en contact avec la nourriture que vous ingérez. Il l’entrepose, la désintègre et la digère - c’est-à-dire qu’il la décompose en minuscules particules qui sont plus facilement absorbables par le système digestif, avant de les envoyer vers l’intestin grêle. L’estomac est donc un élément clé de notre appareil digestif.

Problème : un certain nombre d’aliments - essentiellement les produits ultra-transformés - contiennent des ingrédients qui peuvent provoquer des irritations de la muqueuse de l’estomac. Cela peut donc exacerber des problèmes de santé existant ou en créer de nouveaux. Un article publié par le média américain Eatthis.com s’est justement penché sur ces denrées nocives pour l’estomac. Nous vous les listons ci-dessous, en images.

Certains aliments sains peuvent aussi abîmer l’estomac

Mais les aliments industriels ne sont pas les seuls en cause. Certains produits sains et très bien tolérés par certaines personnes peuvent provoquer des maux d’estomac chez d’autres individus. Nous ne sommes donc pas tous égaux face à l’alimentation. Par exemple, lorsqu’on souffre de reflux gastro-œsophagien, des aliments comme les tomates ou les agrumes vont avoir tendance à aggraver ce problème, alors qu’ils sont pourtant sains et pleins de bonnes vitamines et minéraux.

Les sujets atteints par le syndrome du côlon irritable, quant à eux, vont ressentir des inconforts digestifs après l’ingestion de certaines catégories d’aliments. Parmi eux, on peut citer les produits riches en matières grasses (frites, mayonnaise, fromage, pâtisseries…), les choux, les aliments irritants comme les tomates, l’alcool ou le café, mais aussi les fibres insolubles (contenues notamment dans le blé entier).

Syndrome de l’intestin irritable : le cas des FODMAPs

Les glucides dites FODMAPs sont aussi souvent des éléments déclencheurs de crises, occasionnant des maux de ventre, des gaz et des ballonnements. Elles incluent le fructose (présent dans les fruits, les légumes et les sucres ajoutés), le lactose (dans le lait et d'autres produits laitiers), les fructanes (dans de nombreuses céréales, y compris le blé et l'orge), les galactanes (présents dans légumineuses) et les polyols (dans les édulcorants comme le sorbitol et le xylitol ainsi que certains fruits et légumes).

Le régime pauvre en FODMAPs consiste à supprimer la totalité de ces aliments pendant quelque temps, puis à réintroduire chaque catégorie de FODMAP l’une après l’autre, de manière à détecter celles qui posent problème et celles qui n’occasionnent aucun symptôme. “De nombreux grains entiers, fruits et légumes contiennent ces composés, de sorte que ce régime peut être assez limitant sur le plan des apports nutritifs", explique le Dr Julie Miller Jones, professeure émérite de nutrition à l'Université St. Catherine, à nos confrères de Eatthis.com.

Si vous êtes en bonne santé, vous pouvez sans problème consommer les aliments précédemment cités. En revanche, d’autres denrées sont susceptibles d’endommager votre estomac et d’entraîner des pathologies ultérieures. Découvrez-les en images…

Les glucides raffinées

1/8
seller packing bread into the paper bag in the bakery shop, close-up view on the bag with copy space

Chips, biscuits, sodas, corn-flakes… mais aussi farine blanche, pain blanc, pâtes blanches : ces aliments ont pour point commun de contenir des glucides raffinées. Or, ces dernières peuvent provoquer des ballonnements et des crampes d’estomac. Même en l’absence de symptômes, elles favorisent l’inflammation intestinale. "Les mauvaises bactéries intestinales adorent les aliments sucrés, elles se développent donc et peuvent vaincre les bonnes bactéries", explique le Dr Uma Naidoo, MD, psychiatre à Harvard, auteure de l’ouvrage This is your brain on food. "Lorsque vos bons microbes sont submergés, ils ne peuvent plus vous aider, ce qui entraîne une inflammation et une neuroinflammation intestinales”. Cela peut avoir des effets sur votre humeur et provoquer de la tristesse et de l’anxiété. 

Par ailleurs, les céréales non biologiques sont aussi susceptibles d’être contaminées par des pesticides, qui peuvent endommager le microbiome intestinal. 

Les soupes en brique et lyophilisées

2/8
picture of adult woman tasting pumpkin soup in the kitchen

La plupart des soupes industrielles sont trop riches en sodium. Idem pour les bouillons cube. Or, “les régimes riches en sel sont connus pour endommager la muqueuse de l’estomac, augmentant le risque d’ulcère et même de cancer de l’estomac”, souligne le Dr William W. Li, auteur de Eat to Beat Disease: The New Science of How Your Body Can Health.

La charcuterie

3/8
pork ham slices on cutting board, italian prosciutto cotto black background top view copy space

Pour la même raison, c’est-à-dire à cause de leur teneur trop élevée en sel, les produits de charcuterie (jambon, pâté, rillettes, saucisson…) peuvent nuire à la bonne santé de l’estomac. 

Les yaourts allégés en matières grasses

4/8
four yogurts in white plastic cups on pink background with copy space strawberry pink yoghurt with spoon in it minimal st...

Les yaourts allégés en matières grasses sont souvent plus riches en sucre que des yaourts nature classiques : une façon pour les industriels de compenser, au niveau du goût. Les yaourts aux fruits et les desserts lactés sont, eux aussi, très sucrés. Or, l’excès de sucre peut causer des désordres digestifs. "Il a été démontré que les régimes riches en sucre ont le potentiel de réduire la diversité microbienne dans l'intestin après seulement une semaine", met en garde Jinan Banna, professeur agrégé de nutrition à l'Université d'Hawaï à Mānoa. "Or, la perte de diversité microbienne dans le microbiote intestinal est associée à la plupart des maladies humaines affectant les pays occidentaux". Parmi elles, on peut citer les maladies inflammatoires de l’intestin, l’obésité, le cancer ou encore l’autisme, selon le rapport "Impacts of Gut Bacteria on Human Health and Diseases" publié dans l'International Journal of Molecular Sciences .

Le café

5/8
cup of espresso with coffee beans, bag, scoop and steam on rustic wooden background

Si le café présente de nombreuses vertus santé, il peut aussi causer des désordres digestifs chez certaines personnes. "La caféine contenue dans le café est irritante pour la muqueuse de l'estomac”, explique le Dr Madhan Kumar. Il précise que dans cette même idée, d’autres aliments sains comme les agrumes ou le jus de tomate peuvent irriter les parois de cet organe. 

Les aliments frits

6/8
crispy fish and chips with tartar sauce

Les aliments frits, comme les nuggets de poulet, les frites, le poisson pané ou les beignets, ont aussi le potentiel d’irriter la muqueuse de l’estomac. Et donc déclencher des brûlures d’estomac et un reflux acide. C’est aussi le cas d’autres aliments irritants, comme les produits laitiers, les aliments gras, l’alcool, le chocolat et les boissons gazeuses. 

Les édulcorants artificiels

7/8
sweetener tablets and hand with box whit cup of tea

Vous êtes adeptes des produits allégés ? Vous sucrez vos boissons avec du faux-sucre, type aspartame ? Sachez que les édulcorants artificiels peuvent provoquer des déséquilibres du microbiome intestinal. Une étude publiée en 2018 a montré que les bactéries présentes naturellement dans le système digestif pouvaient devenir toxiques lorsqu'elles étaient exposées à des concentrations d'un seul milligramme par millilitre d'édulcorants artificiels.  

Les boissons énergisantes

8/8
can of energy drink pass through ice cubes 3d rendering

Les boissons énergisantes contiennent de la caféine et d'autres stimulants (la taurine, par exemple) ainsi que de la vitamine B3 hydrosoluble, connue sous le nom de niacine. Il a été démontré que la teneur élevée en caféine et/ou en niacine de ces boissons provoque des maux d'estomac et des nausées. La nutritionniste Beth Auguste met en garde contre le risque de surdose. “Vous devez vérifier l’étiquette pour voir quel pourcentage de votre apport quotidien recommandé [en niacine et en caféine] ces boissons énergisantes contiennent". 

Sources

https://www.eatthis.com/news-bad-foods-for-stomach/

https://sante.lefigaro.fr/mieux-etre/nutrition-pratique/syndrome-colon-irritable/quel-regime-alimentaire-adopter

https://www.indexsante.ca/chroniques/702/comment-fonctionne-estomac.php 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.