Oui, le diabète est un facteur de risque de divers maladies, comme celles cardiaques ou pulmonaires. Mais une nouvelle étude vient de démontrer que le diabète peut aussi être mortel chez les personnes souffrant de maladies respiratoires, en particulier celles causées par le coronavirus MERS-CoV.

Pour arriver à ces résultats, des chercheurs de l’École de médecine de l’Université du Maryland (UMSOM) et de l’École de médecine de l’Université Johns Hopkins ont démontré, dans une nouvelle étude, publiée dans le Journal of Clinical Investigation Insights, que le diabète pouvait plus facilement tuer si l’on était atteint de maladies respiratoires, comme la grippe ou encore la pneumonie.

Une dysfonction du système immunitaire mortelle

Les scientifiques ont étudié le lien entre le diabète et un virus respiratoire (le MERS-CoV ou syndrome respiratoire du Moyen-Orient) chez des souris. Ils ont alors découvert que, même si le virus ne se répliquait pas plus facilement chez les souris diabétiques que chez les témoins sains, les souris diabétiques présentaient une réponse inflammatoire pulmonaire retardée et prolongée.

Concrètement, les souris diabétiques avaient des niveaux plus bas de cytokines inflammatoires (protéines qui jouent un rôle majeur dans la réponse immunitaire, ndlr) et moins de macrophages inflammatoires (cellules appartenant aux globules blancs, ndlr) et de lymphocytes T (leucocytes qui jouent un grand rôle dans la réponse immunitaire, ndlr).

Ce constat indique que la gravité accrue de l'infection respiratoire chez les patients diabétiques était probablement due à un dysfonctionnement de la réponse de l'organisme à l'infection.

"Comprendre comment le diabète contribue à la gravité de la maladie après une infection par le MERS-CoV dans ce contexte est essentiel", a déclaré Matthew Frieman, PhD, professeur agrégé de microbiologie et d'immunologie, qui est l'auteur correspondant de l'étude.

"Notre prochaine étape consiste à déterminer ce qui entraîne la réponse immunitaire altérée chez les diabétiques et comment inverser ces effets avec des agents thérapeutiques pour le traitement des patients."

Une découverte importante pour les personnes diabétiques

Des recherches ultérieures pourraient également déterminer si les fournisseurs de soins de santé devraient redoubler d’efforts pour gérer et stabiliser la glycémie chez les patients diabétiques présentant une infection respiratoire dangereuse et si une meilleure gestion permettrait d’atténuer les effets de ces infections.

"Il s'agit d'une découverte importante pour les patients diabétiques et les médecins qui les traitent", a déclaré E. Albert Reece, vice-président exécutif pour les affaires médicales de l'Université du Maryland.

"Nous savons depuis longtemps que les patients diabétiques ont de moins bons résultats lorsqu'ils contractent une maladie infectieuse grave, mais cette nouvelle vision du système immunitaire pourrait ouvrir la voie à de meilleurs traitements."

Sources

"Le diabète comorbide entraîne une dysrégulation immunitaire et une aggravation de la maladie après une infection par le MERS-CoV", JCI Insight, 24 septembre 2019.

mots-clés : Diabète
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.