Sommaire

Après une soirée arrosée, le corps est mis à rude épreuve. C'est ce que l'on appelle communément la "gueule de bois" ou de façon plus scientifique la "veisalgie". Si le temps aide à se sentir mieux, quelques trucs et astuces peuvent vous aider à passer une meilleure journée. Retrouvez-les dans notre diaporama.

Gueule de bois : qu'est-ce que c'est ?

La gueule de bois est une sensation inconfortable qui se manifeste à la suite d'une consommation excessive de boisson alcoolisée. Ce syndrome ressemble beaucoup aux symptômes ressentis par les alcooliques en sevrage d’alcool.

Elle apparaît 6 à 12 heures après la consommation d'alcool, lorsque l'alcoolémie diminue, et elle atteint un maximum lorsque l'alcoolémie redevient nulle.

Elle découle d'un processus complexe durant lequel l'organisme s'efforce d'éliminer l'alcool qu'il a dans le sang.

Mais cette "intoxication alcoolique" n'est pas sans conséquence : l'organisme est déshydraté, il subit des modifications hormonales, libère des molécules inflammatoires et souffre d'un déséquilibre du taux de sucre dans le sang.

Concernant les symptômes, qui surviennent lorsque le taux d’alcool dans le sang approche de la valeur "0", on retrouve :

  • de maux de tête ;
  • de vertiges ;
  • de nausées ;
  • de vomissements ;
  • d'une confusion des idées ;
  • de fatigue ;
  • d'un sentiment général de malaise.

Bien entendu, le meilleur remède contre la gueule de bois est encore de ne pas boire d'alcool... mais s'il est déjà trop tard, découvrez dans notre prochain paragraphe le remède prometteur qu'ont trouvé des scientifiques contre la gueule de bois.

Intoxication à l'alcool : des chercheurs finlandais auraient trouvé un remède

Bonne nouvelle, d'après les résultats d'une étude publiée au sein de l’Oxford Academic journal of Alcohol and Alcoholism, le remède contre la gueule de bois existe !

C'est un supplément de L-cystéine - un acide aminé et antioxydant efficace contre les bronchites chroniques - qui pourrait devenir le futur "sauveur" de vos lendemains de soirées.

Pour arriver à ce constat, les chercheurs ont réuni 19 hommes dans une salle de conférence et les ont invités à boire des cocktails alcoolisés, composés d'un mélange de jus de canneberge et de Kosenkorva - un alcool finlandais.

Chaque participant a consommé 1,5 g d’alcool par kilogramme de masse corporelle, soit environ huit ou neuf verres de vin, sur une durée de trois heures.

“Il y avait manifestement des personnes en état d’ébriété, mais personne ne tombait ivre”, précise Markus Metsälä, chercheur à l’université d’Helsinki.

Le lendemain, chacun des participants a reçu un comprimé contenant une dose de L-cystéine ou un placebo.

Les résultats ont montré peu après que ceux ayant pris une dose de 1 200 mg de la molécule ont eu des maux de tête et des nausées beaucoup moins importants qu'à la normale.

"La L-cystéine réduirait le besoin de boire le lendemain avec aucun ou moins de symptômes de la gueule de bois", conclut l'étude. "Dans l'ensemble, ces effets de la L-cystéine sont uniques et semblent avoir un avenir dans la prévention ou le soulagement de ces symptômes nocifs ainsi que dans la réduction du risque de dépendance à l’alcool.”

Ces recherches montrent, en outre, que les participants ayant consommé la moitié de cette dose ont ressenti moins de stress et d'anxiété.

Toutefois, ces résultats doivent être pris avec du recul : l’étude a été financée par une société finlandaise qui vend de la L-cystéine.

"Ça va probablement aider certaines personnes et d'autres un peu moins. Cela dit, on ne s'attend pas à ce que tout le monde commence à boire beaucoup, fête jusqu'à 4 h du matin et se lève frais comme une rose", a ironisé Markus Metsälä.

Voyons maintenant ensemble les remèdes naturels qui peuvent vous éviter la gueule de bois.

Gueule de bois : les idées reçues à bannir

Gueule de bois : les idées reçues à bannir© Istock

L'huile anti gueule de bois, un mythe ?

"Non, prendre une cuillère d’huile avant un repas "arrosé" n’évite pas la gueule de bois, c’est un mythe !", indique Corinne Kamami, pharmacienne. "On dit cela car l’huile a tendance à tapisser l’estomac ce qui ralentirait l’absorption des molécules alcooliques dans le sang et donc la survenue des méfaits de l’alcool", poursuit notre interlocutrice. Mais dans les faits, les résultats ne sont pas du tout concluants !

En pratique : On oublie la prise d’huile !

À noter : Il peut y avoir un effet "pervers" associé à la prise d’huile ! "Comme l'huile retarde les effets de l’alcool, on risque d’en boire plus donc on favorise la gueule de bois", prévient quant à elle Célia Rohner, pharmacienne.

Gueule de bois : oubliez l’aspirine !

Prendre de l’aspirine après une soirée bien arrosée n'évite pas la gueule de bois. Au contraire, c’est même déconseillé ! "Quand on prend un médicament, le foie doit en partie le dégrader. Or, si on boit de l’alcool (également éliminée par le foie), les enzymes ne peuvent réussir à tout dégrader en même temps", explique Célia Rohner, pharmacienne. Résultat : La dégradation de l'alcool est ralentie et ses méfaits prolongés !

En pratique : On peut prendre de l’aspirine ou du paracétamol, mais le lendemain pour soulager les symptômes de la gueule de bois (les fameux maux de tête notamment !).

Posologie : Aspirine et paracétamol pour l’adulte : 500 mg ou 1 g par prise à renouveler si nécessaire toutes les 4 heures, sans dépasser la dose de 3 g d'aspirine par jour.

Le café, remède anti gueule de bois ?

On pense parfois que boire du café évite ou soulage la gueule de bois... Erreur ! Certes, la caféine qu’il contient peut tonifier l’organisme et donc l’aider à mieux supporter la prise d’alcool. Mais "à forte dose, elle peut être légèrement diurétique et accentuer ainsi la déshydratation", prévient Célia Rohner, pharmacienne. Or, quand l’organisme manque d’eau, cela se traduit par des maux de tête, des crampes et de la fatigue !

En pratique : Rien ne vous empêche de prendre une tasse de café si vous vous sentez "patraque" mais ne vous attendez pas à des miracles ! Misez plutôt sur de l’eau pour réduire la sensation de "gueule de bois".

Gueule de bois : les remèdes naturels qui marchent

Gueule de bois : les remèdes naturels qui marchent© Istock

De la menthe poivrée pour détoxifier l'organisme

Pour en finir avec la gueule de bois, essayez l’huile essentielle de menthe poivrée (mentha piperita) ! "Elle décongestionne le foie (organe éliminant l’alcool), stimule son activité, détoxifie l’organisme, lutte contre les vomissements et est anti maux d’estomac", indique Danièle Festy, pharmacienne, dans son ouvrage « Ma bible des huiles essentielles ».

En pratique selon Danièle Festy : posez 1 goutte d’Huile Essentielle de menthe poivrée pure directement sous la langue et appliquez 1 goutte sur la tempe, puis massez lentement là où ça fait mal.

Attention : l’huile essentielle de menthe poivrée est contre-indiquée chez la femme enceinte et les bébés. En dehors de ces cas, respectez les posologies et demandez conseil à un médecin ou un pharmacien en cas de doute.

Le citron, des vertus anti gueule de bois

Fort de nombreuses vertus santé, le citron est aussi un excellent anti gueule de bois ! "Il active les fonctions digestives et aiderait le foie à métaboliser plus facilement l’alcool", explique Célia Rohner, pharmacienne. "Il lutte aussi contre les vomissements", ajoute le Dr Dominique-Jean Sayous, spécialiste des médecines douces.

En pratique selon le Dr Sayous : couper deux citrons en morceaux avec le zeste et les faire bouillir 10 minutes dans l’eau. Boire cette préparation tiède en curatif.
Ou

Selon Danièle Festy, pharmacienne : mélanger 1 goutte d’essence de citron + 1 goutte d’Huile Essentielle de menthe + 1 goutte d’HE d’estragon + 1 goutte d’HE de camomille. Poser le mélange sur une petite cuillère de miel ou un demi sucre et avaler 3 fois dans la journée.

Attention : les huiles essentielles ne sont pas des remèdes anodins. Respectez les posologies et n’hésitez pas à demander conseil à un médecin ou un pharmacien.

Gueule de bois : le romarin stimule le foie

Avant de partir faire la fête, vérifiez que vous avez bien quelques feuilles de romarin dans vos placards ! Elles seront d’une grande efficacité si vous faites trop d’excès sur les boissons alcoolisées.

Pour cause, "le romarin stimule le foie, aide à la digestion et en plus c'est un tonique donc il est idéal les lendemains de fêtes", indique Célia Rohner, pharmacienne.

En pratique selon Célia Rohner, pharmacienne : mettre une cuillère à café de feuilles de romarin dans un bol d'eau chaude. Laisser infuser 10 minutes. Filtrer et boire 3 tasses par jour, jusqu’à l'amélioration des symptômes.

Attention : les plantes ne sont pas des remèdes anodins. Respectez les posologies et n’hésitez pas à demander conseil à un médecin ou un pharmacien.

L’homéopathie anti gueule de bois

L’homéopathie anti gueule de bois© Istock

Maux de tête, nausée… Vous pouvez naturellement éviter et même soulager une gueule de bois avec l’homéopathie !

En pratique selon Célia Rohner, pharmacienne :

Nux Vomica 9CH, 3 granules à laisser fondre sous la langue 30 minutes avant le début du repas en prévention ou après le repas pour guérison ! On peut en prendre 3 fois par jour jusqu’à l'amélioration des symptômes.

À noter :

Nux vomica 9CH a également l’avantage d’améliorer la digestion et de soulager les sensations d’estomac trop plein !

Attention :

Respectez les posologies et n’hésitez pas à demander conseil à un médecin ou un pharmacien, notamment si les symptômes persistent.

Gueule de bois : éviter les alcools forts en début de repas

Gueule de bois : éviter les alcools forts en début de repas© Istock

Difficile d’échapper à l’apéritif lors d’un repas de fête ! Cependant, pour éviter les nausées et les maux de tête du lendemain, mieux vaut éviter les alcools forts (plus de 40 °c) en début de repas.

Pourquoi ? "Parce qu’il favorise un enivrement rapide", répond le Dr Patrick Serog, médecin nutritionniste.

En pratique : éviter le whisky ou le ricard (plus de 40 °c) et préférer le Champagne (13 °c), le vin (11 °c) ou la bière (6 °c) dont les valeurs sont moyennes.

Attention : l’alcool peut être dangereux pour la santé. Il est recommandé de ne pas dépasser 2 verres d’alcool par jour pour les femmes, 3 verres pour les hommes, et de respecter au moins un jour par semaine sans alcool.

Étalez les prises d’alcool

Afin de boire sans en subir les conséquences désagréables (maux de tête, nausée…), mieux vaut étaler les prises d’alcool durant la soirée. Comme l’explique le Dr Patrick Serog, médecin nutritionniste : "La détoxification de l’alcool par le foie prend du temps. Plus on espace les prises, plus on a de chance de ne pas être ivre." Et donc de ne pas être mal le lendemain !

En pratique :

Boire un verre à l’apéritif, deux au moment du repas, et un en fin de soirée par exemple. Il est recommandé de ne pas dépasser 4 à 5 doses d’alcool (ex : 4 à 5 verres de vin à 13 °c) pour une seule occasion.

Attention :

L’alcool peut être dangereux pour la santé. Il est recommandé de ne pas dépasser 2 verres d’alcool par jour pour les femmes, 3 verres pour les hommes, et de respecter au moins un jour par semaine sans alcool.

Solution anti gueule de bois : Boire beaucoup… d’eau

Solution anti gueule de bois : Boire beaucoup… d’eau © Istock

Pour éviter une gueule de bois, il faut boire beaucoup… d’eau !

"Cela empêche la déshydratation de l’organisme provoquée par la consommation d’alcool", explique Corinne Kamami, pharmacienne. C’est la perte excessive d’eau qui peut être à l’origine de maux de tête, de douleurs dans le dos et la nuque ou encore de fatigue !

En pratique : il faut boire avant, pendant et après les repas pour limiter les méfaits de l’alcool. À table, on peut par exemple alterner un verre d’alcool et un verre d’eau. Si le lendemain, la gueule de bois persiste "il faut boire au moins 2 litres d’eau. Ça peut être sous forme de tisanes, de soupes ou de bouillons", indique le Dr Patrick Serog, médecin nutritionniste.

Alcool : éviter les mélanges

Alcool : éviter les mélanges © Istock

Plus vous mélangez les alcools lors d’une même occasion, plus vous risquez la gueule de bois !

Explication : "Il y a différents dosages d’alcool selon les boissons (champagne, whisky…), plus on fait de mélanges, plus le degré d’alcool augmente", explique Corinne Kamami, pharmacienne.

Par ailleurs "le foie étant déjà bien occupé à emmagasiner les graisses d’une alimentation de fête, il vaut mieux ne pas le solliciter avec trop de boissons alcoolisées différentes", ajoute Celia Rohner, pharmacienne.

En pratique : vous pouvez boire un apéritif puis rester au vin jusqu’à la fin du repas.

Attention : l’alcool peut être dangereux pour la santé. Il est recommandé de ne pas dépasser 2 verres d’alcool par jour pour les femmes, 3 verres pour les hommes, et de respecter au moins un jour par semaine sans alcool.

Pour éviter la gueule de bois : Ne jamais boire sans manger !

Pour éviter la gueule de bois : Ne jamais boire sans manger !© Istock

Pour limiter les effets de l’alcool, il faut absolument manger pendant les prises ! "La présence d’aliments dans le tube digestif ralentit l’absorption de l’alcool", explique Célia Rohner, pharmacienne.

Ainsi "quand on boit de l’alcool après avoir mangé un peu, le pic d’alcoolémie est atteint en une heure environ, contre 30 minutes sans alimentation", explique Jean-Paul Jeannin, alcoologue. La quantité d’alcool dans le sang reste la même mais si on mange, elle monte moins vite à la tête.

"On limite les effets primaires, notamment les nausées", souligne Corinne Kamami, pharmacienne.

En pratique :

Amuse-gueules, salade, viande, légumes, pain, dessert, fromage… Les aliments doivent vous accompagner tout au long du repas !

Attention :

L’alcool peut être dangereux pour la santé. Il est recommandé de ne pas dépasser 2 verres d’alcool par jour pour les femmes, 3 verres pour les hommes, et de respecter au moins un jour par semaine sans alcool.

Gueule de bois : Attention aux boissons dégrisantes !

Gueule de bois : Attention aux boissons dégrisantes !© Istock

Lancé en juin 2010, la boisson Outox soi-disant "dégrisante" fait toujours polémique.

"Il n'y a pas d'étude clinique assez robuste pour considérer que les allégations [utilisées pour cette boisson] sont fondées", a déclaré le Pr Irène Margaritis, chef de l’unité d’évaluation sur les risques nutritionnels à l’Anses (ex Afssa), dans LeMonde.fr en octobre dernier.

Le PDG d’Outox, Maurice Penaruiz, a cependant annoncé qu'il ne comptait pas dans l'immédiat "modifier les messages" figurant sur les cannettes et sur le site Internet (la société a déjà remplacé la mention "fait baisser le taux d'alcoolémie" par "accélère la baisse naturelle du taux d'alcool").

En 2006, l'Afssa avait conclu que la preuve de l'efficacité de ce type de boissons pour diminuer le taux d'alcool dans le sang n'était pas apportée.

Pire, qu’elle pouvait être dangereuse : "les risques liés à l'utilisation de tels produits sont importants car ces boissons sont susceptibles d'induire une consommation d'alcool non maîtrisée, en particulier avant de conduire."

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

L-Cysteine Containing Vitamin Supplement Which Prevents or Alleviates Alcohol-related Hangover Symptoms: Nausea, Headache, Stress and Anxiety, Oxford Academic, 18 august 2020.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.