Ces antibiotiques ne font pas bon ménage avec la santé des articulations. Le Comité pour l’Evaluation des Risques en matière de Pharmacovigilance (PRAC) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) démarre une procédure d’arbitrage sur les quinolones et les fluoroquinolones pour décider d’une éventuelle restriction d’usage.

"Effets indésirables durables, handicapants et potentiellement irréversibles"

Ces antibiotiques, fréquemment prescrits dans le cas d’infections bactériennes, ont fait l’objet de plusieurs notifications d’"effets indésirables durables, handicapants et potentiellement irréversibles touchant principalement les muscles, les articulations et le système nerveux", selon un point d’information de l’Agence national de sécurité du médicament et des produits de santé (Ansm) daté du 23 février 2017. La notice de ces médicaments précise même qu’ils "peuvent provoquer des lésions des tendons, parfois graves : toute douleur ou gonflement évoquant une tendinite doit vous conduire à arrêter le traitement et à consulter immédiatement votre médecin".

Restreindre l’usage des quinolones dans les infections peu sévères ?

Les quinolones et fluoroquinolones sont commercialisées sous les noms Ciflox®, Ciprofloxacine®, Levofloxacine®, Logiflox®, Oflocet®, Tavanic® ou encore Uniflox®. Aux Etats-Unis et au Canada, les autorités de santé ont restreint l’usage de ces antibiotiques dans des infections peu sévères n’engageant pas le pronostic vital (sinusite aiguë, bronchite aiguë ou infection urinaire non compliquée) pour limiter le risque d’effets secondaires. Mais dans l’Union Européenne, même si ces effets indésirables sont mentionnés dans la notice, il n’existe pas encore de restriction de prescription.

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Vidéo : Pourquoi l'ibuprofène peut être mortel

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.