Deux anciennes patientes d'un gynécologue d'Alès ont porté plainte contre leur praticien pour agressions sexuelles et viols aggravés. L'homme aurait profité de leur fragilité. L'une d'elles raconte qu'après s'être installée en position gynécologique, le médecin aurait introduit ses doigts dans son vagin puis lui aurait demandé si cela était "agréable, neutre, désagréable ?". Après s'être levé pour se rhabiller, il lui aurait fait une "tape sur les fesses". Avec une autre patiente, le gynécologue aurait également eu des gestes déplacés, procédé à des attouchements et posé des questions intimes. Aujourd'hui sur Facebook, une de ces deux victimes a créé une page pour lancer un appel à témoin. Une dizaine de femmes se sont manifestées. Un gynécologue alésien informé des pratiques douteuses de son confrère aurait confié qu'il s'agissait d'un "prédateur qui profite des patientes plus faibles que lui" selon le site médical Egora.fr.

L'affaire a fait l'objet d'une audience de la commission de discipline du conseil départemental de l'ordre. La décision est en délibérée. Le gynécologue qui exerce depuis près de 30 ans nie les accusations et indique qu'une des victimes est une ancienne maîtresse.

Ne vous sentez plus mal à l'aise lorsque vous portez un masque ! Découvrez le support de masque qui vous simplifie votre quotidien !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.