Pourquoi bien dormir aide à lutter contre la sclérose en plaques

Le sommeil premet de réparer les cellules du cerveau, selon une étude américaine. Une découverte importante pour la recherche sur les traitements de la sclérose en plaques.

Publicité

Qu'il est bon de dormir! Et c'est scientifiquement prouvé, notamment par la nouvelle étude qu'ont réalisée le Dr Chiara Cirelli et ses collègues de l'Université du Wisconsin (Etats-Unis). Publiée dans le magazaine Neuroscience, celle-ci démontre que le sommeil augmente la reproduction des cellules cérébrales qui fabriquent la myéline, une substance isolante qui protège les fibres des cellules nerveuses. Cette même substance qui est endommagée quand une sclérose en plaques se développe. Pour parvenir à leurs conclusions, les chercheurs ont étudié le cerveau de souris pendant 2 semaines. Ils ont pu constater que les rongeurs produisaient deux fois plus de myéline lorsqu'ils étaient endormis, et particulièrement lors de la phase de sommeil paradoxal, c'est-à-dire pendant la période des rêves. A l'inverse, les gênes impliqués dans la dégénérescence des cellules étaient tous activés pendant l'éveil. Ils estiment ainsi que la perte de sommeil extrême ou chronique pourrait aggraver certains symptômes de la sclérose en plaques. Leur conclusion rejoint celle d'une récente étude californienne, à savoir que les insomniaques auraient un cerveau moins performant que les autres. En France, les problèmes de sommeil sont courants : une personne sur trois déclare souffrir de troubles du sommeil et 15% disent rencontrer des problèmes d'insomnie.

A lire aussi : Dormir en lieu sûr

Publicité
Publicité

Source : Sleep 'boosts brain cell numbers', BBC, 4 septembre 2013

 
La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X