Les 3 erreurs à ne pas faire quand vous utilisez un préservatif

Publié le 22 Mars 2018 par Bénédicte Demmer, journaliste santé
A l'occasion du Sidaction, le laboratoire Terpan, fabriquant de préservatif, rappellent dans un communiqué les bonnes pratiques quand ont choisi un et utilise un préservatif et les erreurs qui pourraient augmenter le risque de contamination par le virus du VIH.
Publicité

© IstockA l'occasion de la journée du Sidaction le 21 mars dernier l'association publiait les résultats d'un sondage alarmant sur les fausses idées particulièrement chez les jeunes concernant la maladie. On y apprend notamment que 19% d'entre-eux pensent que la pilule contraceptive permet de protéger contre la maladie. On ne le rappellera jamais assez, l e moyen le plus sûr de ne pas être touché par le virus du VIH c'est le : préservatif. Là encore avec cet outil, quelques accidents peuvent survenir comme le film en latex qui craque ou se retire exposant alors à une contamination. Pour limiter le risque les laboratoires Terpan, fabriquant de préservatif rappellent quelques bonnes pratiques. Voici les erreurs à éviter :

Publicité

- Choisir la mauvaise taille : il ne s'agit pas de frimer devant sa partenaire en prenant une taille plus grande ou simplement de ne pas prêter attention à ce détail. Un préservatif qui n'est pas adapté risque de se déchirer ou même de se retirer. Pour trouver la bonne essayez en plusieurs une bonne fois pour toute et notez là.

Publicité

- Ne pas vérifier la date de péremption : un préservatif a une date limite oui ! Il est important de vérifier la date de péremption sur le paquet. Le laboratoire Terpan rappelle également que la durée de vie d'un préservatif est de 5 ans. Ne vous jetez pas non plus sur le premier produit qui vous tombe sous les yeux et vérifiez la présence des des logos NF (norme française) et/ou CE (norme européenne), ils garantissent des tests ayant prouvé une résistance et une protection optimale.

- Ne pas utiliser le lubrifiant : même si les préservatifs sont en général déjà lubrifiés, n'hésitez pas à en rajouter selon le laboratoire cela augmente non seulement le confort mais aussi la protection car plus un préservatif est sec plus il risque de se déchirer. Attention néanmoins à ne pas utiliser un préservatif à base d'huile non compatible avec le latex.

Si le préservatif se déchire ou se retire rendez-vous immédiatement chez votre médecin pour qu'il vous prescrive un test de dépistage.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X