Anisakiase : la maladie que vous risquez si votre poisson n'est pas bien cuit

Publié le 12 Mai 2017 à 11h39 par Bénédicte Demmer, journaliste santé
Après le cas d'un homme infecté par cette maladie les médecins mettent en garde contre les risques de consommation d'un poisson mal cuit. Voici leurs recommandations.
©Adobe StockFotolia

Adeptes de poisson attention ! Manger du poisson cru ou pas assez cuit peut favoriser le développement d'une maladie appelé anisakiase. Une mise en garde suite à la publication du compte rendu médical d'un patient touché par la maladie dans le British Medical Journal. Ce jeune homme de 32 ans s'est présenté à l'hôpital avec des douleurs abdominales très fortes, des nausées, vomissements et une fièvre sévère, dont il souffrait depuis 7 jours.

A lire aussi : Je veux du mec-up !

Bien faire griller ses sardines et éviter le poisson cru

Les examens sanguins ont révélé une inflammation dans l'estomac. Lorsque le patient a indiqué avoir mangé des sushis, plat d'origine japonaise à base de riz et de poisson cru, les médecins ont alors inséré une caméra à l'aide d'un tube dans son estomac et ont repéré la présence d'un parasite dans les intestins.

L'anisakiase est caractérisée par la présence de ce type de parasites, des petites larves ingérées par les poissons. Si le poisson n'est pas bien cuit, les larves ne sont pas détruites et peuvent stagner dans l'organisme et créer une inflammation chez l'homme. Pour limiter le risque il faut faire attention à bien faire cuire saumon, maquereau et cabillaud et bien faire griller ses sardines.

En ce qui concerne les soins, une fois le petit parasite retiré à l'aide d'une opération, les symptômes ont complètement disparu et le patient a pu se remettre.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Top 3 des aliments riches en protéines