Dormir 5 heures par nuits augmenterait la mortalité de 62%

Publié le 15 Juin 2018 par Bénédicte Demmer, journaliste santé
Une nouvelle étude explique que dormir moins de 5 heures toutes les nuits augmenterait le risque de mortalité de 62% par rapport à ceux qui dorment 7 heures par nuit. 
Publicité

© Adobe StockDormir plus longtemps le week-end pour rattraper ses courtes nuits de la semaine ne serait pas aussi inutile que prévu. Une nouvelle étude de cohorte menée par les chercheurs du Karolina Institute (Stockholm, Suède) montre que les personnes qui dorment moins de 5 heures par nuit tous les jours auraient 52% de risque de mort en plus par rapport à ceux qui dorment sept heures par nuits.

A lire aussi : Dormir en lieu sûr

Publicité

"Dormir plus longtemps le week-end pourrait compenser les courtes nuits de la semaine"

Jusqu'ici les études démontraient que dormir plus le week-end pour compenser ses nuits de la semaine n'avait aucun effet, mais il se pourrait que la tendance s'inverse. Au cours de cette recherche, les scientifiques ont demandé à 43 880 volontaires de répondre à un questionnaire sur leurs habitudes de vie. Ils ont ensuite comparé leur réponse avec leurs dossiers médicaux suivi pendant l'étude qui a duré 13 ans ainsi qu'avec les données du registre national des décès suédois.

Publicité

Résultat : pour ceux qui dorment moins de 5 heures toutes les nuits (semaine et week-end) le risque de mortalité était de 65%. Pour ceux qui dormaient plus de 8 heures par nuits en moyenne, le risque était de 25%. En revanche, pas de risque identifié chez ceux qui dormaient beaucoup le week-end. "Dormir plus longtemps le week-end pourrait compenser les courtes nuits de la semaine", explique les chercheurs. Néanmoins avant de contredire les autres études, le groupe de scientifiques explique devoir refaire les mêmes travaux mais sur plusieurs semaines.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X