Boire du lait entier protégerait de l’AVC

Publié le 17 Juillet 2018 par Morgane Garnier, Journaliste Santé
Une nouvelle étude américaine s’est penchée sur les effets des produits laitiers riches en matières grasses, et contrairement à ce que l’on pourrait penser, ces derniers protégeraient des risques de maladies cardiovasculaires.
Publicité
Boire du lait entier protégerait de l’AVCIstock

Si l’on nous vantait les mérites du lait demi-écrémé pour sa faible concentration en matières grasses, son effet bénéfique sur la santé pourrait être remis en cause.Une nouvelle étude américaine parue le 11 juillet 2018 dans la revue The American Journal of Clinical Nutrition rapporte que les produits laitiers riches en matières grasses, notamment le lait entier, réduiraient les risques d’accident vasculaire cérébral (AVC).

Publicité

Les matières grasses, pas si mauvaises ?

Les chercheurs ont suivi la consommation de produits laitiers de 2907 adultes américains âgés de 65 ans et plus, indemnes de maladies cardiovasculaires au départ. Au cours de la période de suivi de 22 ans, leur taux sanguin, composé de trois acides gras différents (saturés, mono-insaturés et poly-insaturés) que l’on retrouve dans les produits laitiers, a été mesuré plusieurs fois. Ce taux a été comparé avec celui de mortalité par maladie vasculaire (aux Etats-Unis, 610 000 personnes en meurent chaque année, ce qui représente une mort sur quatre). Le résultat fut sans appel : les personnes avec des taux d’acides gras plus élevés avaient 42% de chance de moins de mourir d’un AVC.

Publicité

"Nos résultats renforcent significativement le nombre de preuves suggérant que les graisses des produits laitiers, contrairement à la croyance populaire, n'augmentent pas le risque de maladie cardiaque ou la mortalité globale chez les adultes plus âgés", conclut la directrice de l’étude, Marcia Otto.

AVC : le rôle de l’alimentation

En France, les accidents vasculaires cérébrauxtouchent chaque année 150 000 personnes. Ce trouble aigu de la circulation du sang dans le cerveau peut, entre autres, être provoqué par un caillot qui bouche une artère ou une rupture d’un vaisseau. Plusieurs facteurs tels que l’hypertension, le tabac, le cholestérol et le diabète favorisent la survenue d’un AVC. L’alimentation joue donc un rôle important dans la prévention des risques. Les médecins recommandent de consommer avec modération les aliments contenant de mauvaises graisses (graisses saturées et acides gras trans) comme le saucisson, le beurre et les fromages. Si le lait entier en fait également partie, les résultats de l’étude décrite ici semblent le dédiaboliser.

A noter : En mars 2017, le Haut conseil de la Santé Publique a actualisé les repères alimentaires et recommandé de consommer deux produits laitiers par jour, contre trois auparavant.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X