Fromage : à prendre ou à laisser ?

Camembert, brillat-savarin, époisses. Les nutritionnistes n’en font plus tout un fromage et réhabilitent ce produit laitier. Premier à être supprimé en cas de régime, cet aliment semble pourtant être un cocktail de bons nutriments.

Publicité

Pas de fromage ?

Trop gras le fromage ! "Certes, c’est un aliment riche en graisses (bonnes ou mauvaises), prévient le Dr Monique Ferry, nutritionniste et chercheur à l’Inserm, mais il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain. Supprimer le fromage de notre alimentation car il augmente le taux de cholestérol dans le sang, est ridicule. On va voir se développer un nouveau type d’obésité où les lipides seront carencés en faveur du sucre." Son maître mot : une alimentation raisonnée et diversifiée. Comme le note le Dr Catherine de Goursac, "les asiatiques mangent du riz et du soja, nous sommes de gros consommateurs de pain et de laitages. Continuons de perpétrer nos vieilles coutumes alimentaires qui sont très certainement les mieux adaptées à notre organisme."

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité