Deux tasses par jour de cette boisson diminuerait le risque de maladie d'Alzheimer

Deux tasses par jour de cette boisson diminuerait le risque de maladie d'Alzheimer©iStock

Une étude menée sur plus de 6000 femmes montre que boire du café prévient le déclin cognitif et participerait à réduire le risque de démence comme la maladie d'Alzheimer.

Publicité
Publicité

Comme beaucoup, vous ne passez pas une journée sans boire un bon café ? Vous avez raison, il est bon pour votre cerveau selon les résultats d'une étude publiés dans The Journals of Gerontology . Ses propriétés stimulantes préviendraient le déclin cognitif et réduiraient les risques de développer une démence comme la maladie d'Alzheimer. "Ce qui est unique à propos de cette étude c'est que nous avons pu examiner les relations entre la consommation de caféine et l'incidence de la démence dans une grande cohorte bien définie de femmes" a souligné l'auteur principal Ira Driscoll, professeur de psychiatrie à l'Université du Wisconsin-Milwaukee.

Publicité

2 à 3 tasses de café pour réduire le risque de 36%

Pendant dix ans, son équipe a évalué les données cognitives des volontaires pour identifier un diagnostic de démence probable. 388 femmes ont reçu ce diagnostic. Les scientifiques ont remarqué que les femmes qui ont consommé plus de 261 mg de caféine par jour réduisaient leur risque d'un diagnostic probable de démence ou de troubles cognitifs de 36% en comparaison à celles qui prenaient moins de 64 mg de caféine par jour. 261 mg de caféine représentant, selon les chercheurs, l'équivalent de 2 à 3 tasses de café ou 5 à 6 tasses de thé noir .

Publicité
Ce résultat était remarquable même en tenant compte de divers facteurs comme l'âge, l'indice de masse corporelle, le tabagisme, la consommation d'alcool, la dépression, l'hypertension artérielle ou encore la qualité du sommeil. Sans conseiller aux femmes d'augmenter leur consommation de café parce qu'ils préfèrent rester prudents et attendre de nouvelles données, les auteurs soulignent la nécessité de prendre en charge de tels résultats dans la prise en charge de la maladie d'Alzheimer dont le nombre de cas ne devraient cesser d'augmenter.

Alzheimer : quand s'inquiéter ?



Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité
Publicité