Remariage : 9 erreurs à ne pas refaire

L’échec d’un premier mariage ne doit pas empêcher de refaire sa vie et surtout d'être de nouveau heureux en amour ! A condition bien sûr de ne pas refaire certaines erreurs. Explications avec Richard Marchand, psychothérapeute spécialiste des thérapies de couple.

Publicité

Erreur 1 : Laisser son ex-conjoint(e) prendre trop de place dans sa vie

Lorsqu’on a vécu longtemps avec une personne, on prend des habitudes difficiles à oublier. Dans un second mariage, l'ex-mari/femme continue d'intervenir dans le nouveau couple, comme une troisième personne. Plus encore s'il y a eu des enfants. De manière générale ces ex-conjoints sont un sujet de discorde dans un couple et créent des tensions. "C’est la première femme, le premier homme avec qui on a été marié, avec qui on a eu des enfants et quoique le/la second(e) fasse, il sera le deuxième", explique Richard Marchand, psychothérapeute. Et c'est pas facile pour l'autre d’accepter cela.
L'avis du psy : "Beaucoup de couples recomposés se déchirent devant cette évidence. On aimerait être le seul, l'unique, avoir la première place mais celle-ci est prise à jamais. Et peu importe si la relation nouvelle est belle, épanouissante, etc. L'accepter c'est gagner du temps et surtout s'éviter beaucoup de souffrances. Là aussi le degré de sécurité intérieure (confiance en soi, ndlr) est primordial."

Erreur 2 : Exiger trop de transparence

Après un premier mariage, on peut avoir été échaudé par la découverte des secrets de l’autre. Du coup, lors d’une deuxième union on peut exiger une totale transparence et devenir un peu trop suspicieux. Si le manque de communication peut créer de nombreux soucis dans un couple, il en va de même lorsqu’on se dit trop de choses.
L'avis du psy : "Ce n’est pas tant tout dire ou ne pas tout dire mais qu’est-ce que je choisis de dire ; avec quelle intention et comment je le dis. Chaque couple fixe ses règles. Il y a souffrance quand l’un des deux partenaires trahit les règles de manière consciente ou non. Mais cette crise si elle est affrontée peut aussi permettre au couple de grandir."

Erreur 3 : Se laisser aller

Garder la ligne, être bien maquillée, coiffée… Pas facile d’être toujours au top quand il faut aussi s’occuper de sa vie, ses enfants. "Au début j’avais le droit à quelques réflexions à propos de ma prise de poids de la part de mon ex-mari, puis c’est vite devenu constant", explique Sandrine, divorcée. Lorsqu’on est ensemble depuis longtemps on a tendance à se laisser aller. Dans certains cas, cela peu affecter le couple et le désir.
L'avis du psy : "Chaque couple va réagir différemment en fonction de l’importance qu’il accorde au paraître. Il n’y a pas de bonne réponse. Pour certains se laisser aller est un signe de désamour, pour d’autre cela ne sera pas important. Lors d’une thérapie de couple, si cette thématique émerge, on regarde en quoi cela parle du couple, du moment de vie qu’il traverse et de ce que chacun ressent."

Publicité
Publicité

Erreur 4 : S’engager trop vite

"Je me suis engagée trop vite avec mon premier mari, et me suis très vite aperçue que l’on avait pas du tout les mêmes attentes et lui aucune envie de changer. Du coup, j’ai peur de me lancer avec mon nouveau partenaire", confie Sandrine. Se retrouver seul lorsqu’on a déjà eu un premier mariage peut faire peur. On craint de ne retrouver personne, de ne plus attirer physiquement, ou d’avoir du mal à trouver un partenaire qui accepte les enfants. Du coup, quand cela arrive, on fonce !
L’avis du psy : "Prendre son temps avant de vivre ensemble peut permettre au couple d’avoir le temps d’expliciter ce que l’on veut où l’on ne veut pas dans cette nouvelle relation (souvent définit en fonction de l’expérience du premier mariage). Mais chaque couple est unique et singulier ce sera à lui de trouver sa danse unique et singulière."

Erreur 5 : N’avoir aucun projet de couple

"Mon ex-mari n’a jamais voulu s’impliquer dans notre vie, pas d’achat pour la maison, je décidai tout pour les voyages et les enfants. Avec mon nouveau conjoint c’est différent et ça me fait un peu peur de plus rien contrôler", explique Sandrine. Lorsqu’on a déjà vécu l’échec d’un premier mariage, on a tendance à être un peu sur la défensive. On peut mettre plus de temps à faire confiance à l’autre et ne pas vouloir s’engager dans des projets à deux. Pourtant, si on veut que ça marche, il faut se lancer.
L’avis du psy : "Aujourd’hui c’est presque même le seul dénominateur commun du couple tant il existe de formes de couples différentes (vivant sous le même toit, chacun chez soi, avec ou sans enfants…). Le projet aide le couple car il est la promesse d’un avenir. Il va constituer une histoire importante du couple."

Erreur 6 : Laisser le désir s'éteindre

"Ce que je sais maintenant c’est qu’il ne faut jamais cesser le jeu de la séduction, éviter tout ce qui est tue-l’amour", explique Karine, divorcée. Baisse de libido, manque de relations sexuelles… Les problèmes sous la couette sont parmi les nombreuses raisons de fin d’une relation longue. "Il faut faire durer sa vie, se réaliser individuellement et être les meilleurs parents du monde tout en étant des amants fougueux, quel programme !", déclare Richard Marchand. Mais ce n'est pas facile de trouver le temps de raviver la flamme !
L’avis du psy : "C'est surtout quand la distance s'installe que chacun doit avoir le courage de regarder ensemble ce que le couple traverse en partant de soi" explique Richard Marchand. Par ailleurs, "vivre en couple c'est apprendre à accepter qu'il y a des hauts et des bas dans tous les registres, y compris dans celui de l'intimité sexuel" rappelle ce spécialiste. Et puis, "le désir sexuel dépend de la relation du couple, de son intimité, de sa musique du moment". L'important au final c'est de savoir ouvrir les yeux quand ça ne va pas.

Erreur 7 : Accumuler des non-dits

L’un qui garde ses ressentis, l’autre qui n’exprime pas assez ses sentiments… L’échec d’un mariage peut-être dû à un manque de communication. Accumuler des non-dits aboutit souvent à une frustration, de la colère et parfois même à s'insupporter. Selon Richard Marchand, un couple ce n’est pas seulement deux personnes mais trois. "Le troisième étant l’entité du couple, autrement dit ce que le couple produit ensemble. La communication fait partie de cette entité, tout comme les histoires familiales de chacun, les croyances, les valeurs". Il est important d’en parler.
L’avis du psy : "Le couple doit oser regarder ensemble ce qui empêche l’intimité (partage de ses peurs, joies, tristesses, colères…). Il faut parler « Je » plutôt que « Tu », quitter les reproches pour exprimer ses émotions. Il faut partir de ses manques plutôt que de demander à l’autre de répondre à des besoins le plus souvent confus."

Erreur 8 : S'isoler des autres

Vous allez vous remarier, vous ne pouvez vous détacher l’un de l’autre, pourtant vous avez déjà vécu une relation fusionnelle et ses dangers ? Parfois lorsqu’on est en couple on s’isole, puis on se retrouve seuls en couple et on finit par s’étouffer. "J’ai appris de ma première expérience qu’il faut prendre du temps pour soi, ne pas rester tout le temps ensemble, sortir chacun avec ses amis de temps en temps", déclare Karine, divorcée.
L’avis du psy : "Il n’y a pas vraiment de vérité absolue. Certains couples seront fusionnels toute leur vie. D’autres ormis la première période auront besoin de se différencier. Après une première période où l’autre est tout pour moi (il ressent comme moi et pense comme moi) peu à peu des désirs différents s’expriment. Lorsqu’une crise intervient à ce moment, c’est la capacité du couple à reconnaître ces différences, à les accepter et à les aimer qui feront que le couple continuera sa route ou non."

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X