[Sondage exclusif] Infidelite : les 7 raisons pour lesquelles vous avez succombe

Que signifie réellement "tromper" ? Cette question banale, vous vous l’êtes tous déjà posé. Selon une enquête YouGov réalisé en août 2020 (pour le magazine Femina), pour 7 français sur 10, embrasser une autre personne que son conjoint marque la première étape d’une infidélité. Un avis qui évolue en fonction du sexe et de l’âge. Les hommes sont, en effet, moins catégoriques que les femmes sur ce sujet (62% contre 78%). Les seniors (tous sexes confondus) sont aussi plus tolérants que les jeunes. Seulement la moitié estime qu’un baiser est une tromperie alors que 85% des 18-25 ans y voient une trahison.

Aujourd'hui, Medisite a voulu identifier les raisons qui poussent les infidèles à passer à l'acte. À travers une enquête menée sur 1 942 personnes, dont vous faites partie cher lecteur, nous venons d'apprendre quels sont les facteurs qui poussent le plus souvent à trahir son conjoint. Parmi les répondants à notre sondage, on retrouve 54 % d'hommes pour 46 % de femmes.

On constate à première vue que sur 1 942 lecteurs de Medisite, seul 17 % des sondés déclarent être restés fidèles à leur partenaire. Quant aux autres, ils nous ont partagé moult raisons qui les ont décidé à flancher. On passe en revue les 7 causes les plus fréquentes de l'infidélité dans notre diaporama.

Infidélité : les femmes cachent mieux leur jeu selon la science !

Une étude scientifique menée par l’Université d'Australie-Occidentale (The University of Western Australia ; Perth) avait démontré que les femmes parvenaient mieux à dissimuler une infidélité que les hommes. Une trahison serait perceptible sur le visage des hommes avec une certaine précision alors qu’elle ne serait pas visible chez la gent féminine.

En outre, les chercheurs ont révélé que les femmes étaient plus aptes que les hommes à détecter l'infidélité chez leur partenaire. Messieurs, soyez donc sur vos gardes !

Vous n'étiez pas satisfait sexuellement

1/7
[Sondage exclusif] Infidélité : les 7 raisons pour lesquelles vous avez succombé

D'après notre sondage, 22 % des infidèles auraient trompé leur partenaire parce qu'ils n'étaient pas satisfait sexuellement. 

Vous vous sentiez délaissé par votre partenaire

2/7
[Sondage exclusif] Infidélité : les 7 raisons pour lesquelles vous avez succombé

D'après notre sondage, 14 % des infidèles auraient trompé leur partenaire parce qu'ils se sentaient mis à l'écart et délaissés par leur moitié.

Vous aviez une attirance pour un(e) autre

3/7
[Sondage exclusif] Infidélité : les 7 raisons pour lesquelles vous avez succombé

D'après notre sondage, 10 % des infidèles auraient trompé leur partenaire parce qu'ils avaient été séduits par un(e) autre personne.

Vous aviez besoin de vous prouver que vous pouviez plaire

4/7
[Sondage exclusif] Infidélité : les 7 raisons pour lesquelles vous avez succombé

D'après notre sondage, 9 % des infidèles auraient trompé leur partenaire pour se rassurer sur leur potentiel de séduction.

Vous étiez en colère contre votre partenaire

5/7
[Sondage exclusif] Infidélité : les 7 raisons pour lesquelles vous avez succombé

D'après notre sondage, 8 % des infidèles auraient trompé leur partenaire par colère ou par vengeance. 

Vous aviez besoin de nouveauté

6/7
[Sondage exclusif] Infidélité : les 7 raisons pour lesquelles vous avez succombé

D'après notre sondage, pour 5 % des infidèles, c'est l'attrait de la nouveauté ou le besoin de casser la routine qui les a poussé à tromper leur partenaire.

Vous n'étiez pas amoureux de votre partenaire

7/7
[Sondage exclusif] Infidélité : les 7 raisons pour lesquelles vous avez succombé

D'après notre sondage, la septième raison qui pousse à l'infidélité serait tout simplement le manque d'attachement au partenaire : 4 % de nos infidèles déclarent tout simplement ne pas avoir été amoureux de leur moitié.

Sources

Sondage Beop, réalisé par Medisite entre le 21 et le 30 avril 2021

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.