Le divorce n’est pas bon pour votre sante physique et mentale

Il ne fait aucun doute qu’un divorce peut être extrêmement difficile à vivre. "Quelles que soient les circonstances, à l'amiable ou dans des conditions conflictuelles, un divorce n’est jamais anodin psychiquement. Cet événement vient bouleverser le quotidien en remettant en cause l'histoire du couple. Tous ces changements peuvent être extrêmement déstabilisants", rappelle la psychologue Johanna Rozenblum. "Les conséquences d'une séparation peuvent avoir des répercussions dans les différentes sphères de la vie (professionnelle, privée et sociale). Tous les repères sont à recréer", ajoute-t-elle. Tristesse, colère, perte d'estime de soi, troubles du sommeil... les divorcés peuvent traverser de nombreuses difficultés, et cela rapidement ! 

Une étude menée par l’université de Copenhague, publiée dans la revue scientifique Frontiers in Psychology, montre que les effets néfastes de cet événement se répercutent immédiatement sur la santé des "nouveaux célibataires".

Les divorces jouent sur la santé

Ce n’est pas la première fois que des chercheurs se penchent sur la santé des personnes séparées de leur conjoint. Toutefois - comme le remarque le professeur Gert Hald de l'Université de Copenhague - les participants de ces précédents travaux n'étaient plus avec leur "moitié" depuis un long moment. Il a ainsi décidé avec ses collègues de se pencher sur les personnes séparées depuis peu. "Nous avons pu étudier des divorcés qui avaient obtenu un divorce dit immédiat au Danemark", explique-t-il. Les démarches peuvent, en effet, être extrêmement rapides dans ce pays. "En moyenne, ces divorcés ont obtenu un divorce dans les 5 jours suivant la demande", précise le scientifique. 

Les chercheurs ont ainsi interrogé de 1856 individus récemment divorcés par le biais de questionnaires sur leurs antécédents, leur santé et leur divorce. L’analyse de leurs réponses montre que la santé mentale et physique des “nouveaux” célibataires était lourdement impactée par la séparation. Le Dr Søren Sander qui a également travaillé sur cette expérience précise : "la santé mentale et physique des divorcés était bien pire que celle du reste de la population".

Le principal facteur des difficultés semble - sans grande surprise - être les conflits au sein du couple lors de cette séparation rapide. "Pour tous les sexes, des niveaux plus élevés de conflits lors du divorce prédisent une santé mentale plus mauvaise, même en tenant compte d'autres variables sociodémographiques et des caractéristiques du divorce", ajoute l’expert.

Une meilleure prise en charge des couples en crise

Les spécialistes appellent ainsi à mettre en place des outils pour aider les personnes récemment divorcées à faire face à la situation. "Non seulement cela serait bénéfique pour les divorcés, mais cela pourrait également permettre d'économiser de l'argent en contrant les effets négatifs du divorce sur la productivité au travai l, les jours d’arrêt maladie, les visites chez le médecin et la fréquentation des établissements de santé”, conclut  le professeur Gert Hald.

Toutefois, l’étude a également montré que le divorce pouvait avoir des effets bénéfiques sur la santé de certains. Découvrez lesquels dans notre diaporama.

 

> Téléchargez gratuitement le guide mutuelle senior 2022 ! En savoir plus >

Sources

When Love Hurts – Mental and Physical Health Among Recently Divorced Danes, Frontiers, 30 novembre 2020

Merci à la psychologue Johanna Rozenblum

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.