Sommaire

A la différence d'une infidélité, une double vie est une relation qui s'installe sur la durée. Elle est vécue en parallèle d'une vie de couple, familiale et connue des proches. Deux familles, deux foyers, deux vies. Quels sont les indices qui peuvent vous alerter ? Sébastien Garnero, psychologue clinicien et sexologue répond à Medisite.

Quelle différence y a-t-il entre une double vie et une infidélité ?

Contrairement à l’infidélité qui peut être ponctuelle et donc éphémère, la double vie commence par une infidélité et s’installe dans le temps avec une notion de double engagement dans les liens amoureux, la création d’une 'néo-vie', la constitution d’un personnage à double facette. Celui-ci développe une art de la dissimulation, de la manipulation, de la séduction, du mensonge permanent amenant parfois à une forme de dissociation de la personnalité, et de quasi-mythomanie. Ces personnes cherchent à transgresser, à duper et tromper l’autre dans une quête narcissique d’eux même sans fin.

La temps que dure cette double vie a-t-il véritablement une importance ?

La durée de la double vie est effectivement importante car elle témoigne souvent de la sévérité du trouble qui s’est installé dans le temps et donc des mécanismes de dissimulation et de manipulation particulièrement efficaces chez le manipulateur. Il peut exister chez certains une véritable addiction au mensonges et à cet effet grisant de vivre deux relations de couple.

Quel est le profil d'une personne qui mène une double vie ?

La double vie va impliquer chez le sujet bien souvent des traits pathologiques de la personnalité surreprésentée : personnalité manipulatrice, perverse, obsessionnelle, narcissique, hystrionique, séductrice, mégalomaniaque, mythomaniaque.... Ces traits de caractères sont souvent associés à un sentiment de 'toute puissance'.

On retrouve la plupart du temps chez ces personnes, des types d’attachements désorganisés, ambivalents et bien souvent un profil amoureux 'détachés', avec parfois une souffrance psychique importante, des carences affectives infantiles, un besoin constant de réassurance narcissique, une histoire familiale marquée par l’infidélité d’une des figures parentales. On pourra observer également un clivage nécessaire à cette double vie, incarné par un double langage, une double gestuelle au point de devenir un personnage bifide voire même plusieurs personnages à la fois.

On passe en revue pages suivantes les indices pouvant traduire une double vie.

Double vie : votre partenaire n'est jamais réellement présent

1 – Le téléphone portable, un objet devenu capital

Le téléphone portable est bien souvent au cœur d'une double vie. Alors que vous avez du mal à joindre votre conjoint.e, vous remarquez qu'il passe beaucoup de temps au téléphone à la maison, qu'il.elle reçoit de nombreux textos qu'il.elle s'empresse de lire. Il.elle a toujours son téléphone avec lui.elle et ne le laissera pas traîner sur une table hors de sa surveillance.

"Votre partenaire ne se sépare plus de son smartphone même pour aller prendre sa douche. Il.elle décide de mettre des nouveaux mots de passe pour verrouiller téléphone, tablette, ordinateur sans raison apparente. De même, il.elle efface une partie des messages et éteint brusquement son téléphone dès que vous approchez. L'appareil est souvent en mode avion au domicile. Parfois, il.elle a également un deuxième smartphone...prétextant des obligations nouvelles alors que son travail ne semble pas le justifier", énumère Sébastien Garnero, psychologue à Paris.

2 – L'esprit ailleurs, rarement dans l'instant présent

Un autre signe est sans doute le désintérêt de votre conjoint.e à votre encontre et pour votre vie de famille. "Bien souvent, le partenaire qui mène une double vie ne s'intéresse moins à vous, à votre famille et peine à faire des projets. Interrogé, il.elle répond de manière évasive, sans prêter véritablement attention à la conversation", précise encore notre expert.

3 – La complicité, ciment d'un couple qui va bien, s'effrite brusquement

Les moments ensemble deviennent superficiels, surjoués ou inexistants, la perte de complicité dans le couple s'installe et devient la norme. "Vous n’avez plus aucune complicité, ni de connexion émotionnelle : tous les moments antérieurs qui vous permettaient de vous connecter l’un à l’autre n’existent plus ou paraissent bien fades, réalisés par habitude et conformisme. Votre partenaire ne semble plus réellement s’intéresser à vous : il n'a plus vraiment d’attention pour vous, ou d’écoute".

Double vie : un partenaire qui devient un "autre"

4 – Votre partenaire devient une personne que vous ne reconnaissez pas

Vous pouvez parfois avoir l'impression de ne plus reconnaître votre partenaire, sa personnalité, ses changements d'humeur. "Ce qui peut alerter, c'est l’impression d’une rupture brutale avec ses habitudes, attitudes et son comportement général, comme si vous aviez l’impression d’un changement de personnalité, que vous ne reconnaissez plus ce partenaire qui partage votre vie".

5 – Un intérêt soudain pour son apparence physique ou un changement de look

Avec le changement de personnalité peut aussi s'opérer un changement vestimentaire, une attention particulière soudaine et inexpliquée pour son style, sa coiffure et son apparence en général. Il.elle peut ainsi décider de suivre un régime strict ou de se mettre à fond au sport.

6 – Une vie sexuelle sexuelle souvent en berne

"La plupart du temps, la double vie pour le couple légal est corrélée à une vie sexuelle qui est en berne depuis déjà un moment", explique notre expert. Inversement, mener une double vie peut parfois booster la sexualité dans le couple. "Mais l’effet est souvent de courte durée puisque par essence bien souvent celui qui mène une double vie opère un clivage entre ces deux vies de couple. D'un côté se trouve le couple officiel, familial et sécuritaire, de l'autre les deux amants qui forment un couple sexuel", poursuit le psychologue.

Double vie : un quotidien bouleversé par des contretemps

7 – Des excuses de dernière minute pour expliquer des absences répétées

Dîners professionnels, problèmes au travail, séminaires en province, déplacements en semaine, votre partenaire est de moins en moins présent à la maison et présente des excuses qui vous paraissent peu crédibles. "Lorsque ces comportements sont récents, et que votre partenaire ne vous avait jamais habitué à ce rythme particulier, cela peut signifier qu'il se passe quelque chose et qu’il faut probablement s’inquiéter de ces brusques changements", souligne Sébastien Garnero.

8 – Une réorganisation de son emploi du temps

Mener une double vie signifie que la personne s'engage véritablement dans une relation parallèle, ce qui implique de passer des nuits, des week-ends voire des vacances avec l'autre personne. "Quand une double vie s’installe, le partenaire développe parfois subitement pour des raisons professionnelles le plus souvent, une répartition de ses semaines qui l’amène à se scinder entre deux lieux, parfois avec une certaine régularité : une semaine à Paris, une semaine en province par exemple", analyse le psychologue.

9 – Des critiques et des reproches

Tout à coup, il.elle vous fait de nombreuses critiques et s'agacent de paroles, gestes et traits de caractère que font partie de votre personnalité et que votre conjoint.e connaît pourtant. "On perçoit souvent ce signe en lien avec un phénomène de culpabilité que l’infidèle a tendance à projeter sur son conjoint pour se déculpabiliser et se donner bonne conscience. C’est surtout si ce comportement est soudain que cela peut indiquer un comportement suspect", précise Sébastien Garnero.

10 – Des dépenses inexpliquées

Une personne qui mène une double vie est souvent amenée à effectuer des dépenses qu'elle a bien du mal à expliquer et ce de manière répétée. "Votre conjoint.e se braque, s’emporte dès que vous lui demander des comptes sur certaines dépenses injustifiées (cadeaux, réservations diverses, notes d’essence ou de transports disproportionnés...). Si votre partenaire était au clair avec lui-même, il vous répondrait calmement, clairement, sans se braquer à ce point", commente le professionnel.

Sources

Merci à Sebastien Garnero, psychologue clinicien et sexologue à Paris

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.