Sommaire

A la différence d'une infidélité, une double vie est une relation qui s'installe sur la durée. Elle est vécue en parallèle d'une vie de couple, familiale et connue des proches. Deux familles, deux foyers, deux vies. Quels sont les indices qui peuvent vous alerter ? Sébastien Garnero, psychologue clinicien et sexologue répond à Medisite.

Quelle différence y a-t-il entre une double vie et une infidélité ?

Contrairement à l’infidélité qui peut être ponctuelle et donc éphémère, la double vie commence par une infidélité et s’installe dans le temps avec une notion de double engagement dans les liens amoureux, la création d’une 'néo-vie', la constitution d’un personnage à double facette. Celui-ci développe une art de la dissimulation, de la manipulation, de la séduction, du mensonge permanent amenant parfois à une forme de dissociation de la personnalité, et de quasi-mythomanie. Ces personnes cherchent à transgresser, à duper et tromper l’autre dans une quête narcissique d’eux même sans fin.

La temps que dure cette double vie a-t-il véritablement une importance ?

La durée de la double vie est effectivement importante car elle témoigne souvent de la sévérité du trouble qui s’est installé dans le temps et donc des mécanismes de dissimulation et de manipulation particulièrement efficaces chez le manipulateur. Il peut exister chez certains une véritable addiction au mensonges et à cet effet grisant de vivre deux relations de couple.

Quel est le profil d'une personne qui mène une double vie ?

La double vie va impliquer chez le sujet bien souvent des traits pathologiques de la personnalité surreprésentée : personnalité manipulatrice, perverse, obsessionnelle, narcissique, hystrionique, séductrice, mégalomaniaque, mythomaniaque.... Ces traits de caractères sont souvent associés à un sentiment de 'toute puissance'.

On retrouve la plupart du temps chez ces personnes, des types d’attachements désorganisés, ambivalents et bien souvent un profil amoureux 'détachés', avec parfois une souffrance psychique importante, des carences affectives infantiles, un besoin constant de réassurance narcissique, une histoire familiale marquée par l’infidélité d’une des figures parentales. On pourra observer également un clivage nécessaire à cette double vie, incarné par un double langage, une double gestuelle au point de devenir un personnage bifide voire même plusieurs personnages à la fois.

On passe en revue pages suivantes les indices pouvant traduire une double vie.

Sources

Merci à Sebastien Garnero, psychologue clinicien et sexologue à Paris

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.