Sommaire

Les pensées négatives sont souvent des pensées obsédantes ou intrusives. Les pensées obsédantes ou intrusives sont des pensées qui s’imposent à nous. Il ne faut cependant pas s'en inquiéter, puisqu'elles concernent toute la population. Elles reviennent tout simplement parce qu'au lieu de les laisser passer, nous cherchons à les combattre.

Bien souvent, les pensées intrusives revêtent un caractère absurde (par exemple : penser à se déshabiller dans un lieu public) et s’apparentent à des pensées folles, hors de contexte ou hors de propos. Ces idées peuvent porter sur des sujets qui ne sont pas toujours irrationnels, mais où le doute est exagéré (ai-je bien fermé la porte d’entrée ?). Dans ces moments, on ne se reconnait pas forcément dans ses pensées.

Pensées négatives : est-ce normal ?

Avant tout de chose, il faut distinguer les pensées négatives-obsédantes qui sont différentes des pensées anxieuses ou post-traumatiques.

  • Les pensées anxieuses sont tournées vers l’avenir, ce sont des anticipations négatives de l’avenir.
  • Les pensées post-traumatiques sont des réactivations du passé, c’est-à-dire que le passé contamine le présent.

Il ne faut pas non plus les confondre avec les TOC (troubles obsessionnels compulsifs). Dans ce cas, c'est comme si une pensée intrusive avait pris le pouvoir et était devenue une préoccupation constante, jusqu'à en devenir une obsession.

Tout le monde a des pensées négatives ou obsédantes

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, les pensées négatives-obsédantes sont très fréquentes et normales. La majorité des personnes en ont sans toutefois y faire attention. Il ne faut pas oublier que ce n’est pas parce qu’une image négative vous vient, que vous aurez la moindre intention de passer à l'action. Il faut donc déculpabiliser si vous n’arrivez pas à vous en débarrasser immédiatement.

Dans la plupart des cas, les pensées obsédantes sont sans gravité. Il s’agit tout simplement de manifestations qui préoccupent notre inconscient à un moment donné. Il n’y a alors rien de pathologique. Lorsqu'on a des pensées négatives, il peut en découler un certain questionnement, plutôt qu’une incertitude : « pourquoi je pense à ça ? » ; « est-ce normal ? ». Rappelez-vous juste que oui, c'est normal, tout le monde a des pensées négatives, et il ne faut pas en tenir compte.

Sources

Merci au Dr Dominique Lefevre, psychologue clinicienne. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.