Sommaire

La jalousie est un sentiment commun à de nombreuses relations amoureuses. A tel point que nombre personnes la voient comme une preuve d'amour, un sentiment qui cimente le couple, voire le pimente au quotidien. Toutefois, est-on jaloux parce qu'on aime ou est-on jaloux pour de toutes autres raisons ? Qu'est-ce que la jalousie ? « Jalousie : Sentiment douloureux que font naître les exigences d'un amour inquiet, le désir de possession exclusive de la personne aimée, la crainte de son infidélité », explique le Robert en ligne. A la lecture de cette définition, difficile dès lors d'envisager la jalousie comme un sentiment normal en amour, de nature à permettre le bonheur en couple.

« Le début de relations affectives toxiques »

« Je crois qu’il ne faut jamais voir la jalousie comme un piment dans le couple ! C’est le début de relations affectives toxiques. Dans ce type de relation, on se sent d’autant plus aimé que l’autre souffre, et, à l’inverse, plus l'autre souffre et a peur de perdre la personne aimée plus cela serait une preuve qu'on aime ! Ce sont de fausses croyances. Le piment doit en rester au simple fait de jouer. La jalousie peut-être, mais si chacun des protagonistes est bien conscient qu'il s'agit uniquement d'un jeu », explique Camille Rochet, psychologue et thérapeute de couple, contactée par Medisite. La jalousie n'est pas un jeu ou, si elle l'est, il ne s'agit dès lors plus de jalousie.

D'où vient donc cette jalousie si fréquemment rencontrée dans les histoires d'amour et qu'on finit par considérer comme banale ? La jalousie ne naît pas de rien, en tout cas pas de l'amour. « La jalousie apparaît lorsqu’il y a une pathologie ou de graves blessures d’insécurité, d’abandon et de trahison. Il s'agit d'une blessure profonde psychologique qui génère des troubles d’interprétation des événements de la vie. Ces blessures peuvent dater de la plus jeune enfance, parfois des traumas avec nos propres parents, la répétition de schémas de trahison. Ou bien elles viennent d’un trauma qui a pu avoir lieu plus tard, au début de l'âge adulte, à l’adolescence, et parfois lors de ces premières relations amoureuses. Cela révèle aussi une très basse estime de soi et la peur d'être quitté pour mieux que soi », explique la psychologue. La jalousie est alors déjà installée chez la personne et ne fait que s'exprimer plus intensément dans la relation amoureuse.

La jalousie à l'origine de la souffrance dans le couple

La jalousie peut aussi être causée par le comportement de l'être aimé qui insécurise le conjoint. « Dans ce cas, la jalousie est provoquée par les agissements du conjoint, qui signe un danger bien réel », ajoute la spécialiste. Sentiment d'abandon enfoui, doutes justifiés ou trahison passée de l'être aimé, voici des éléments qui peuvent éveiller la jalousie, mais qui n'ont en réalité rien à voir avec l'amour que l'on porte à une personne.

La jalousie, la vraie, pas ce jeu de séduction qui peut effectivement attiser le désir pour l'autre, amène le plus souvent chacun des protagonistes à souffrir. « Il faut s'inquiéter de la jalousie dans un couple quand celle-ci génère des conflits qui semblent insolubles. Quand la personne voit sa liberté entravée par cette jalousie », met en garde la psychologue. Une surveillance accrue du portable, de l'agenda, des relations sociales, des réseaux sociaux de l'autre. Mais aussi des interrogations incessantes, des insinuations douteuses derrière ces interrogations et des crises et disputes fréquentes. La jalousie engendre ces événements désagréables, tristes et qui font mal. « Je recommande de ne pas banaliser, mais de se faire aider par un professionnel. Ce n’est pas la jalousie qu’il faut soigner, mais bien la blessure à l’origine de ces angoisses », explique la psychologue.

Manque de jalousie : une forte sécurité intérieure

Si la jalousie reflète une insécurité intérieure pour celui qui la ressent, aimer sans être jaloux reflète à l'inverse « une forte sécurité intérieure ! Ce devrait être le cas pour tout couple équilibré ! L’amour ne devrait pas rimer avec jalousie ! Plus on aime, plus on devrait pouvoir faire confiance », affirme Camille Rochet. Et l'inverse est également vrai, on peut tout à fait être jaloux sans aimer. « La jalousie ne naît pas de l’amour, mais bien de la peur de l’abandon et de la trahison. Donc, on peut être jaloux sans aimer, car la jalousie naît de la possession et de la dépendance. Or, l’amour doit naître de la liberté ! », conclut notre experte.

Sources

Merci à Camille Rochet, psychologue et thérapeuthe de couple.  

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.