On dit souvent qu'il n'est pas bon de craquer ses doigts. Notamment parce que cela pourrait provoquer à force une instabilité dans l’articulation craquée, et diminuer la force de préhension et les fonctions essentielles du membre concerné (ici les doigts et la main).

Cependant, en 2009, l’allergologue californien Donald Unger qui a remporté l’IgNobel de médecine pour son étude sur les conséquences des craquements des articulations avait montré sur lui-même qu'après avoir fait craquer les articulations de ses doigts gauches (uniquement) pendant 50 ans, à raison d’au moins 2 fois par jour, il n'avait vu aucun signe d’arthrite se manifester et qu'il n'y avait pas de différence d'usure entre les deux mains.

Sur YouTube, le magazine Vox a publié une vidéo montrant les effets des craquements de doigts, en temps réel. Les premières images montrent le liquide synovial qui est la substance lubrifiante située entre les articulations.

Quand on fait craquer ses doigts, l’articulation s’échappe de son axe et élargit la capsule qui l’entoure, diminuant la pression qui s’y trouve et créant des petits trous d’air. Il faut ensuite 20 à 30 minutes pour que le dioxyde de carbone, l’azote et l’oxygène se dissolvent à nouveau dans le liquide synovial qui remplit la capsule et facilite le mouvement articulaire.

Vidéo : Voilà ce qui se passe quand vous craquez vos doigts

mots-clés : Santé au quotidien
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.