Sommaire

Stalking : y a-t-il des personnes à risque ?

S'il existe un éventail de profils de potentiels stalkers, est-il également possible de dresser un profil type des victimes ? Certaines personnes risquent-elles, plus que d'autres, de devenir la proie d'un harceleur obsessionnel ?

"Il n'y a pas de profil type de victime, chacun peut un jour être confronté à une personnalité toxique, dans une situation problématique. On peut néanmoins garder en tête que lorsque l'on traverse une période difficile comme le deuil, des difficultés au travail, une souffrance psychologique pour telle ou telle raison... notre état émotionnel peut nous rendre davantage vulnérable et moins en capacité de repérer une relation toxique ou un mécanisme de harcèlement", précise Johanna Rozenblum.

Le stalking doit être pris au sérieux. D'intrusion non-consentie dans l'intimité et la sphère privée, il peut se muer en agression physique et/ou sexuelle. Et même sans en arriver là, il est pour la victime, source d'angoisse, d'épuisement, de dépression. Ainsi, il ne faut pas hésiter à demander de l'aide, un appui psychologique ou des conseils juridiques. L'association dédiée au stalking asso-protects.org fournit des informations et liens vers des numéros d'écoute et des associations.

Stalking : ce qu'il faut faire si vous vous sentez en danger

Si le stalking en tant que tel n'est pas puni par la loi française, les actes qui le constituent le sont, comme l'atteinte à la vie privée, le harcèlement en ligne ou téléphonique, le droit à l'image ou l'usurpation d'identité. Le stalking constitue enfin une forme de harcèlement moral, qui lui est bien puni par la loi. "La situation nécessite parfois d'alerter la police, cela dépend du profil psychologique du stalker. Et surtout, si vous vous sentez en danger", conclut Johanna Rozenblum.

Sources

Merci à Johanna Rozenblum, psychologue clinicienne à Paris

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.