Sommaire

Les profils type des stalkers

Entre la simple recherche sur Internet menée pour en savoir davantage sur quelqu'un et le stalking, quelles différences ? Comment passe-t-on de la curiosité à l'obsession ? Il existe divers profils de harceleurs obsessionnels.

Deux catégories de stalkers

"Les psychologues regroupent souvent les stalkers en deux catégories : les profils psychotiques, et ceux qui sont atteints de troubles de la personnalité. Les stalkers peuvent avoir des troubles psychotiques préexistants tels que des troubles délirant, des troubles schizo-affectif ou la schizophrénie, mais la plupart des stalkers n'ont pas ce profil pathologique, analyse la spécialiste. "Ils peuvent présenter des troubles ou des névroses telles que la dépression majeure, des troubles de l'adaptation ou la dépendance à des substances, ainsi qu'une variété de troubles de la personnalité (obsessionnelle, dépendante, narcissique ou paranoïaque)".

Pourquoi des individus au profil non-psychotiques peuvent-ils basculer dans le harcèlement obsessionnel ? "Le stalking chez ces personnes non-psychotiques peut être déclenché par différents facteurs psychologiques, comme la colère, l'hostilité, le blâme, l'obsession, la dépendance, la minimisation, le déni ou la jalousie", énumère Johanna Rozenblum.

Sources

Merci à Johanna Rozenblum, psychologue clinicienne à Paris

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.