10 conseils pour éviter les pannes sexuelles

76% des Français reconnaissent que les pannes sexuelles nuisent à leur vie de couple. Bonne nouvelle : on peut les éviter ! Voici les solutions de Medisite pour retrouver (ou conserver) une sexualité satisfaisante !
eviter pannes sexuelles

Panne sexuelle : Surveiller sa tension artérielle

15 à 70% des hommes atteints d’hypertension artérielle souffriraient de pannes sexuelles (1) ! Pourquoi ? "Parce qu’une tension élevée détériore les artères" répond le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue. Elle favorise en fait l’épaississement et le ducissement de leur parois (c’est ce que l’on appelle l’athérosclérose). Résultat : le sang passe mal dans le pénis, l’érection est diminuée, voire impossible.

Ce qu’il faut faire : l’objectif est de maintenir une tension artérielle inférieure à 13/8,5. Pour ce faire, limitez votre consommation de sel (pas plus de 5g par jour), de graisses et de sucres, consommez des fruits et des légumes et mettez-vous, pourquoi pas, à la sophrologie ! Le stress chronique favorisant l’hypertension.

Pannes sexuelles : Gare au gros ventre !

Pour vous mettre à l’abri de la panne sexuelle, surveillez votre ventre ! Une étude menée auprès de 268 hommes en 2006 a en effet démontré que 74% de ceux atteints d’un syndrome métabolique* présentaient aussi une dysfonction érectile (3). "Le syndrome métabolique perturbe le fonctionnement des hormones sexuelles masculines. Les hommes qui en sont atteints ont une fonction sexuelle réduite", indique le Dr Boris Hansel, endocrinologue.

Ce qu’il faut faire : pour éviter de souffrir du syndrome métabolique, sachez qu’il se définit à partir de 5 critères : un tour de taille supérieur à 102 cm (pour l’homme), une pression artérielle supérieure à 13/8,5, un taux de triglycérides supérieur à 1,50g/litre, un taux de HDL cholestérol inférieur à 0,40g/litre (pour les hommes) et une glycémie à jeun supérieure ou égale à 1g/l. Quand on présente 3 de ces 5 critères, on est atteint ! Conclusion : soyez vigilant !

*syndrome métabolique : anomalies secondaires à une accumulation de graisses sous la peau

Vidéo : L'impuissance - Troubles de l'érection

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : (1)    Delavierre D . Épidémiologie de la dysfonction érectile. Facteurs de risque. Andrologie 2002 ; 4 : 323-31.
(2)    American Heart Association Scientific Sessions - 10 novembre 2003
(3)    Tevfik Demir md, Dokuz Eylul University, Division of Endrocrinology and Metabolism, 35340 Inciralti, Izmir, Turkey. Prevalence of erectile dysfunction in patients with metabolic syndrome, 08-06-2006. International Journal of Urology 2006 : 13 (4) 385-8
(4)    Sighinolfi MC et al. Immediate improvement in penile hemodynamics after cessation of smoking : previous results. Urology 2007;69(1):163-5
(5)    American Journal of Medicine, July 2008
- Inpes
- Ifop
- L’homme nouveau expliqué aux femmes, Dr Gérard Leleu, ed.Leduc.S, 2006
La rédaction vous recommande sur Amazon :