Sommaire

Brûlures d’estomac, lourdeurs ou ballonnements… Vous êtes sujets aux troubles digestifs ? Vous avez peut-être tendance à accumuler les repas trop copieux, composés d’aliments riches en graisses ou en sucres. Sachez que ces derniers demandent énormément d’énergie à votre organisme pour être éliminés et sont susceptibles de vous causer des douleurs, voire des troubles du sommeil. Si ce n’est pas le cas, vos troubles digestifs peuvent dissimuler un problème plus grave. C’est pourquoi si les douleurs persistent, il vaut mieux consulter votre médecin.

Néanmoins, en attendant, il existe des remèdes pour calmer la douleur. Certains exercices sont réputés pour soulager les inconforts digestifs ou pour les prévenir. On vous livre les conseils d’Adeline Blondieau, ancienne comédienne devenue sophrologue et auteure de Yoga grossesse (éd. Le courrier du Livre).

La digestion dure environ 24 heures

"La digestion est un processus qui demande beaucoup d’énergie à l’organisme", nous rappelle Adeline Blondieau. En effet, depuis la mise en bouche d’un aliment jusqu’à son élimination par les selles, le temps moyen de digestion est de plus ou moins 24 heures.

Chaque bouchée est d’abord mastiquée. Vos dents coupent les aliments et votre salive les enrobe afin qu’ils soient dégradés par les enzymes. Au cours de la déglutition, les aliments sont dirigés vers l’œsophage puis l’estomac. Celui-ci se charge de malaxer les produits ingurgités. Cette phase dure entre trois et quatre heures. Les aliments sont alors réduits en bouillie par les sucs gastriques et passent dans l’intestin grêle afin que les nutriments indispensables à l’organisme soient absorbés. L’étape destinée à l’absorption intestinale dure 6 à 7 heures.

Ensuite, une autre période de 7 heures est nécessaire pour que les résidus alimentaires passent dans le côlon. Ils se libèrent ensuite peu à peu vers le rectum où ils resteront pendant au moins six heures avant d’être évacués par les selles.

Le jus de citron pour drainer le foie

Pour faciliter la digestion, il y a des conseils préventifs à appliquer avant de manger. Le jus de citron en fait partie. Si vous avez des troubles digestifs, n’attendez pas d’avoir mal pour agir. "En commençant la journée avec un jus de citron [pressé maison, ndlr], vous pourrez prévenir les douleurs", suggère la sophrologue. Ce dernier a de nombreux bienfaits pour la santé. Non seulement, il stimule le système immunitaire, mais en plus il apporte des vitamines et peut agir sur la digestion. Pour cela, il doit être ingéré à jeun.

"Le jus de citron relance la bile et draine le foie. Il aura réellement une action préventive sur les douleurs digestives", ajoute Adeline Blondieau.

Avant la digestion : misez sur des exercices de yoga en torsion

Avant la digestion : misez sur des exercices de yoga en torsion© Service de presse

Adeline Blondieau nous recommande également les exercices de yoga en torsion, à appliquer avant de manger. Les bienfaits de ces exercices sont multiples : ils aident à relâcher les tensions dans le dos, ramènent de la flexibilité dans la colonne vertébrale et surtout, stimulent le système digestif. À titre de précision, une torsion est une posture dans laquelle on fait tourner la colonne vertébrale autour de son axe (comme une vis que l’on viendrait rentrer dans son écrou).

Le yoga en torsion va masser les organes à l’intérieur du corps

"Il s’agit de tordre la colonne vertébrale comme une hélice, décrit la sophrologue. L’intérêt de cet exercice et qu’il va faire bouger et masser les organes à l’intérieur du corps. C’est aussi idéal pour les personnes constipées". Le travail effectué sur la respiration et la relaxation procurée par la pratique du yoga permettent de détendre le système digestif.

En outre, avec une action combinée entre la compression des organes digestifs et l’expiration, les torsions augmentent l’afflux sanguin vers l’intestin grêle et le colon, ce qui a pour conséquence de stimuler les contractions intestinales et de favoriser la progression des selles dans le colon.

Sortez le ventre et rentrez-le

Un autre exercice simple à mener va également avoir un impact positif sur la digestion. Il va s’agit de sortir le ventre au maximum, puis de le rentrer à nouveau. "Faites cet exercice une dizaine de fois. Cela va tonifier. C’est un exercice qui fait partie de la sophrologie, témoigne l’experte.

"Ici on parle d’abdo hypopressif en apnée. Poumons vides, je fais remonter mon diaphragme au maximum. Çà stimule les abdo et donc les organes voisin qui pourraient être paresseux", poursuit Adeline Blondieau.

J’expire et j’essaye de remonter mon diaphragme sous mes côtés. Cela va masser tous les organes et aider à la digestion".

Pendant le repas : "mastiquez l’aliment au maximum pour en faire de la bouillie"

Pendant le repas : "mastiquez l’aliment au maximum pour en faire de la bouillie"© Istock

Il y a également certaines recommandations à appliquer pendant le repas, si vous voulez avoir une chance de digérer sans inconfort. Il est essentiel de manger lentement et de mastiquer les aliments.

"La mastication est une vraie gymnastique"

Pour limiter les troubles digestifs et maux de ventre, il est préconisé de bien mâcher les aliments et de prendre le temps de manger. Cette astuce toute simple facilite le travail de digestion et évite les soucis gastriques. Prenez votre temps à table et savourez chaque aliment. "Il s’agit de mastiquer chaque aliment pour l’écraser, en faire de la bouillie, suggère Adeline Blondieau. Cela vous permettra d’absorber tous les nutriments qu’il contient. Mastiquer est une vraie gymnastique, mais elle est essentielle".

Si vous ne mastiquez pas suffisamment vos aliments, votre corps s’en chargera. Or, cela lui demandera énormément d’énergie. Et cela peut favoriser les douleurs et inconforts digestifs.

"Plus je mastique, moins j'avale d'air, donc moins j'aurai mal au ventre après le repas", ajoute Adeline Blondieau.

"Prenez le temps de poser votre fourchette entre chaque bouchée"

En outre, "prendre le temps de poser votre fourchette, attendre avant de vous resservir et ne pas attendre d’avoir trop faim pour manger vont aussi vous aider", ajoute la sophrologue. Et pour cause, si vous êtes affamé, vous aurez tendance à manger trop vite et à vous rabattre sur des aliments riches en graisses et en sucres. "Car c’est ce que demande le cerveaux pour être vite reboosté", ajoute la sophrologue.

Le soir particulièrement, on évite les plats trop copieux et gras. En demandant plus d’efforts et d’énergie à l’organisme, la digestion de ces produits peut perturber le sommeil. Mieux vaut donc éviter les aliments gras, lourds et sucrés au dîner. Les graisses animales, les protéines en grande quantité ou encore les crudités devraient donc être évitées.

Après le repas : misez sur l’automassage en cas de douleurs digestives

Après le repas : misez sur l’automassage en cas de douleurs digestives© Istock

Les automassages peuvent être utiles après le repas, si la digestion est difficile et si les douleurs sont dures à supporter. En cas douleurs particulièrement violentes, vous pouvez aussi miser sur les huiles essentielles, selon la sophrologue.

Des automassages dans le sens des aiguilles d’une montre

"Les automassages peuvent s’appliquer après le repas, en cas d’inconfort digestif, nous explique Adeline Blondieau. Il va s’agir de masser votre ventre dans le sens des aiguilles d’une montre. Si vous avez trop mangé, votre corps mettra beaucoup d’énergie à digérer. Plus vous allez masser, moins votre organisme aura besoin de se battre".

Misez sur un auto massage léger. "Quand on a vraiment mal il faut y aller doucement. Il va s'agir d'aider les poches d’air à circuler ou à détendre le diaphragme", complète Adeline Blondieau.

Les huiles essentielles en cas de fortes douleurs

En cas de douleurs intenses, la sophrologue préconise l’utilisation d’huiles essentielles. Elle cite la menthe poivrée, la coriandre, le citronnier et le basilic exotique. "Soit on applique quelques gouttes sur le ventre, mélangées à de l’huile végétale, soit on les ingère mélangées a une cuillerée de miel ou d’huile d’olive", décrit Adeline Blondieau.

"En outre, les Indiens avaient l’habitude d’ingérer des graines de coriandre à l’issue du repas. C’est connu pour favoriser la digestion", conclue-t-elle.

Un grain de café peut aussi faire l’affaire. En outre, il va purifier l’haleine.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Merci à Adeline Blondieau, sophrologue à Paris

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.