L'alginate de sodium, comment ça fonctionne ?

Les adeptes de cuisine moléculaire connaissent bien cet ingrédient qu’ils utilisent comme gélifiant naturel. En médecine, ce sont plutôt les propriétés digestives de cette algue brunâtre qui sont exploitées. En effet, l’alginate de sodium entre dans la composition de médicaments destinés à traiter les personnes souffrant de reflux gastro-œsophagien. La forte viscosité de cette molécule permet, ainsi, de tapisser et de protéger les muqueuses de l’œsophage soumises aux remontées acides. Il s’agit d’un traitement symptomatique, c’est-à-dire qu’il permet de soulager l’inflammation, mais qu’il n’en traite pas l’origine.

Reflux gastrique, quels sont les autres traitements ?

Les alginates sont souvent prescrits en complément de l’administration d’antiacides qui, quant à eux, vont réduire la production d’acides au sein du suc gastrique. Là encore, ce type d’alternative est généralement préconisé dans les cas de reflux légers à modérés. En présence d’œsophagite, les gastroentérologues vont plutôt privilégier les antagonistes des récepteurs H2 ou les inhibiteurs de la pompe à protons qui, eux, vont faciliter la cicatrisation des parois lésées par les remontées acides. Mais la voie chirurgicale reste la seule stratégie thérapeutique permettant une réelle guérison d’un reflux gastrique permanent. Celle-ci consiste à rétablir une barrière anatomique anti-reflux.

> Téléchargez gratuitement le guide mutuelle senior 2022 ! En savoir plus >

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.