Sommaire

Détox du foie : comment savoir si j’en ai besoin ?

Victimes d’un repas copieux ou adeptes d’une alimentation pas franchement saine ? Les cures détox sont faites pour vous.

"Le corps est bien fait, il peut se détoxifier naturellement, rappelle Alexandra Rétion. Le foie se débrouille tout seul, à condition de ne pas avoir une surcharge. Les personnes qui ont une alimentation déséquilibrée, riche en fast-foods, par exemple, ont tout intérêt à faire des cures, mais celles qui ont une alimentation équilibrée à base de légumes, de fruits et de bonnes graisses n’en auront pas forcément besoin, car leur foie est en très bon état."

Pour les mauvais élèves, les jus détox peuvent donc être pris "une fois par jour sans problème, pendant un mois. Il convient ensuite de faire une bonne pause, et de recommencer dès que l’on en ressent le besoin." Mais si ces boissons sont pratiques et agréables à déguster, leur action a des limites : pour un effet optimal, il reste préférable "de manger le légume ou le fruit entier", affirme la diététicienne.

Du chou kale et du céleri, pour améliorer le transit

Parce qu’il contient de la raffinose, une substance qui favorise la fermentation et donc l’apparition de symptômes désagréables une fois ingéré (tels que des ballonnements et des flatulences), le chou est souvent inscrit sur la liste des aliments à éviter si l’on a déjà tendance à souffrir de troubles digestifs.

Pourtant, consommé sous forme de jus, il s’avère particulièrement intéressant, et notamment pour le foie : riche en fibres, il stimule le transit et permet ainsi de lutter contre la constipation. Associez-le au céleri, apprécié pour ses vertus diurétiques (élimination des toxines grâce à l’augmentation des sécrétions urinaires), et votre foie vous remerciera !

Du chou kale et du céleri, pour améliorer le transit© Istock

En pratique : si toutes les crucifères sont riches en fibres, en antioxydants et en vitamine K, privilégiez le chou kale "qui est légèrement amer, précise Alexandra Rétion, diététicienne-nutritionniste. Tout ce qui est amer va être bénéfique pour le foie." Prenez-en donc deux feuilles que vous mixerez avec un morceau de céleri et deux feuilles d’endive, le tout mélangé à une base sucrée, "comme de la pomme ou de la carotte", pour que l’amertume ne soit pas trop prononcée.

Attention : la vitamine K, de par ses propriétés coagulantes, peut interagir avec les médicaments anticoagulants. Demandez conseil à votre médecin traitant.

De la betterave, pour faciliter l’élimination des toxines

De la betterave, pour faciliter l’élimination des toxines© Istock

Pour détoxifier son foie, le jus de betterave est préconisé, notamment car "les aliments colorés sont riches en antioxydants", affirme Alexandra Rétion, et dans ce cas précis, l’antioxydant est le bêta-carotène.

Les antioxydants sont des molécules qui luttent contre les radicaux libres, responsables du vieillissement des cellules. Lorsque ceux-ci sont présents en grandes quantités dans l’organisme, ils peuvent contribuer à la survenue de pathologies comme le cancer.

La betterave serait donc l’aliment anti-cancer par excellence, d’autant plus qu’elle est également prisée pour ses propriétés diurétiques : en consommer, c’est donner un coup de pouce à l’organisme pour éliminer les substances toxiques qui s’y trouvent naturellement ou via les aliments.

En pratique : coupez une betterave en morceaux que vous mélangerez à ceux de pomme et de carotte, sans les peler. Mixez et buvez le tout.

Attention : la betterave est contre-indiquée en cas de calculs rénaux, car elle contient également des oxalates qui favorisent leur formation. Demandez conseil à votre médecin traitant.

Des orties et des épinards, pour éviter la constipation

Des orties et des épinards, pour éviter la constipation© Istock

Duo gagnant : les orties et les épinards. Non seulement, car ils sont amers, mais également, car ce sont des légumes-feuilles, deux éléments qui, lorsqu’ils sont réunis chez un aliment, permettent d’affirmer que celui-ci est bon pour le foie, assure Alexandra Rétion.

Ajoutez à cela le fait que les épinards sont riches en fibres et que les orties ont une haute teneur en mucilages, deux substances connues pour faciliter le transit intestinal, et ainsi lutter contre la constipation.

En pratique : mixez une poignée de feuilles d’épinards, un bouquet de jeunes orties, trois carottes et deux pommes coupées en morceaux.

Attention : les orties sont contre-indiquées en cas de problèmes cardiaques ou rénaux, et les épinards en cas de calculs rénaux. Demandez conseil à votre médecin traitant.

Du radis noir, pour drainer le foie

Du radis noir, pour drainer le foie© Istock

Il est boudé, mais pourtant le radis noir est un légume aux vertus nombreuses : antitussif, remède contre la constipation, allié contre les troubles hépatiques…

C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il est préconisé en cas de gueule de bois : interviewé par Medisite, Christine Cieur-Tranquard, pharmacienne, explique que le radis noir "augmente la sécrétion et l’évacuation de la bile", liquide qui favorise la digestion. Il aide ainsi les cellules du foie à drainer les toxines lorsqu’une quantité importante d’alcool a été absorbée.

En pratique : le radis noir peut se suffire à lui seul. Passez le légume à la centrifugeuse et le tour est joué !

Attention : le radis noir est contre-indiqué en cas de calculs biliaires, précise Alexandra Rétion, mais également de problèmes de thyroïde. Demandez conseil à votre médecin traitant.

Du pissenlit, pour favoriser la digestion

Du pissenlit, pour favoriser la digestion© Istock

Le pissenlit ne sert pas qu’à faire des vœux : riche en vitamines A, B, C, D et K, en fibres, en fer, en calcium ou encore en potassium, il élimine les calculs rénaux grâce à ses vertus diurétiques, lutte contre la constipation et soulage les rhumatismes. Il a également des propriétés cholérétiques, c’est-à-dire qu’il augmente la production de bile dans le foie et permet de mieux absorber les matières grasses au moment de la digestion.

En pratique : mixez six feuilles de pissenlit, trois carottes et deux pommes et dégustez le mélange.

Attention : le pissenlit est contre-indiqué en cas de troubles du foie, de calculs biliaires et urinaires, d’ulcère du duodénum, d’insuffisance rénale et de problèmes cardiaques. Demandez conseil à votre médecin traitant.

Du citron et du romarin, pour un ventre plat

Du citron et du romarin, pour un ventre plat© Istock

Doit-on encore vraiment présenter le citron ? Outre ses bienfaits pour la peau et la santé buccale, ce petit agrume acide qui contient de la vitamine C et des flavonoïdes "favorise l’absorption de fer et du calcium au niveau intestinal, aide à se débarrasser des métaux toxiques comme le plomb et renforce l’organisme en combattant les virus et les bactéries", indique L'agenda des remèdes naturels 2018 (éditions Alpen).

C’est donc parce qu’il permet l’élimination des toxines du foie, lutte contre la rétention d’eau et favorise le déstockage des graisses que le citron est également préconisé pour maigrir et retrouver un ventre plat. Quant au romarin, il améliore la digestion en prévenant les fermentations intestinales et en retardant l’absorption des graisses par l’intestin.

Un véritable jus coup de fouet pour l’organisme !

En pratique : placez les rondelles de citron et les brins de romarin dans un bocal en verre, ajoutez de l’eau et remuez le tout. Laissez le mélange au réfrigérateur pendant une nuit et dégustez-le le lendemain.

Attention : consommé en grande quantité, le citron peut entraîner des brûlures d’estomac et des reflux, c’est pourquoi il est contre-indiqué en cas d’ulcère à l’estomac et de calculs biliaires.

À noter également qu’il peut abîmer les dents, précise Alexandra Rétion. Le romarin, lui, est contre-indiqué en cas de maladie du foie et de calculs biliaires. Demandez conseil à votre médecin traitant.

Du gingembre et du curcuma, pour soulager les brûlures d’estomac

Du gingembre et du curcuma, pour soulager les brûlures d’estomac© Istock

Considérés comme des cousins, le gingembre et le curcuma sont tous deux appréciés pour leur action anti-inflammatoire et leurs bienfaits sur la digestion, grâce à leur haute teneur en gingérols et en curcuminoÏdes. Parce qu’ils protègent le foie et l’estomac des inflammations, ils sont en effet recommandés en cas de brûlures d’estomac.

En pratique : mélangez le gingembre et le curcuma râpés avec de l’eau, un peu de citron et de miel.

Attention : consommés en grandes quantités, le gingembre et le curcuma peuvent entraîner ou aggraver tous les effets indésirables qu’ils sont censés supprimer : ulcères à l’estomac ou du duodénum, calculs biliaires, maladies du foie, indigestion.

Ils peuvent par ailleurs interagir avec des médicaments anticoagulants, car ils ont tendance à fluidifier le sang. Demandez conseil à votre médecin traitant.

De l’orange et du pamplemousse, légers pour le foie

De l’orange et du pamplemousse, légers pour le foie© Istock

L’orange et le pamplemousse sont deux agrumes peu caloriques, qui renforcent le système immunitaire et facilite la digestion grâce à leurs hautes teneurs en flavonoïdes, de puissants antioxydants, et en fibres.

Ce jus est "particulièrement recommandé après une prise d’antibiotiques, explique Philippe Chavanne. Cela permet à l’organisme de retrouver naturellement un bon fonctionnement après la prise des antibiotiques chimiques qui sont souvent trop brutaux et agressifs pour lui" et notamment pour le foie.

En pratique : pressez le jus de deux oranges, d'un pamplemousse rose et d'un citron. Mélangez le tout et dégustez.

Attention : le pamplemousse est connu pour interagir avec plusieurs dizaines de médicaments et présente alors des risques de toxicité. Quant à l’orange, elle est déconseillée en cas de brûlures d’estomac, qu’elle peut aggraver. Demandez conseil à votre médecin traitant.

De la pomme, de la poire et du kiwi contre les somnolences après le déjeuner

De la pomme, de la poire et du kiwi contre les somnolences après le déjeuner© Istock

Ces trois fruits doux et sucrés sont composés de fibres à la fois solubles et insolubles, c’est-à-dire qu’ils permettent de lutter aussi bien contre la constipation que la diarrhée.

De plus, "ce jus est riche en caroténoïdes, en bêta-carotène, en acide folique, en potassium, en vitamine A et en vitamine E", explique Philippe Chavanne, ce qui en fait un élixir qui "procure vitalité et énergie". Idéal pour éviter de s’endormir sur son bureau après un repas copieux !

En pratique : coupez deux pommes, deux poires et deux kiwis en morceaux. Mixez-les avec une branche de céleri (avec les feuilles). Dégustez le mélange.

Attention : l’allergie au kiwi est fréquente et peut entraîner des symptômes cutanés (urticaire, rougeurs, etc.) ou respiratoires (asthme, œdème, etc.). Les personnes qui sont déjà allergiques à certains pollens, au latex ou au sésame doivent être particulièrement vigilantes car il y a un risque d'allergies croisées.

A quoi sert le foie et comment le préserver ?

Crise de foie, nettoyage du foie, maladie du foie… Le foie semble faire l’objet d’une attention toute particulière lorsque l’on parle santé, mais connaissez-vous réellement son rôle ? D’abord, il convient de savoir que le foie est un organe qui se trouve au-dessus de l’estomac et fait ainsi partie du système digestif.

"Il assure des fonctions vitales, explique Alexandra Rétion : il stocke ou répartit les nutriments (protéines, glucides, lipides) après avoir mangé, dégrade les substances toxiques que l’on trouve naturellement dans l’organisme ou dans les aliments et facilite leur élimination, et produit également la bile qui permet de digérer principalement les graisses."

D’ailleurs, ces graisses, et notamment "les acides gras trans (AGT) que l’on retrouve dans les produits transformés comme les viennoiseries par exemple", vont être particulièrement toxiques pour le foie puisqu’elles vont "s’accumuler autour de lui et abîmer ses fonctions", et ainsi augmenter le volume de graisse viscérale (ou graisse abdominale) dangereuse pour la santé.

Mais les AGT et les produits transformés ne sont pas les seuls à blâmer : "l’alcool et les sucreries sont également à bannir" si l’on souhaite préserver son foie et éviter certaines maladies (maladies cardiovasculaires, cancers, maladies métaboliques…).

Toutefois, s’il y a des aliments à proscrire, il en existe également à préconiser pour garder son foie en bonne santé. Il faut avant tout adopter "une alimentation équilibrée, à base de légumes et de fruits frais, tels que les légumes-feuilles (épinards, choux, brocolis…) qui contiennent des antioxydants, le radis noir, le citron… Et tout ce qui est riche en fibres d’une manière générale", pour faciliter le transit intestinal et éliminer les toxines qui s’accumulent dans l’organisme.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Remerciements à Alexandra Rétion, diététicienne-nutritionniste, auteur de "L'assiette anti-diabète", "Antioxydants", "Régime crétois", éditions Hachette et "Qu'est-ce qu'on mange ? Le guide d'une bonne alimentation au quotidien", éditions First.

"Cure détox : eaux et jus pour nettoyer son foie", Philippe Chavanne, 2017, éditions Alpen.

"L'agenda des remèdes naturels 2018", 2018, éditions Alpen.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.