Thrombose hémorroïdaire : combien de temps ça dure ?

La thrombose hémorroïdaire est l’une des complications possibles de la crise d’hémorroïdes et requiert une prise en charge proctologique la plus rapide possible pour soulager la douleur. Mais comment se caractérise-t-elle ? Quels sont les traitements envisageables ?
©iStockIstock

Thrombose hémorroïdaire, quèsaco ?

Lors d’une crise hémorroïdaire, la circulation sanguine au niveau de la zone anale est souvent ralentie, voire entravée. De fait, il n’est pas rare que des petits caillots de sang se forment et finissent par obstruer une veine hémorroïdaire. On parle alors de thrombose. Celle-ci se traduit généralement par la survenue d’une intense douleur et par la formation d’un œdème à proximité de l’anus après la défécation. On retrouve majoritairement ce type de complication en présence d’hémorroïdes externes (thrombose hémorroïdaire externe).

Thrombose hémorroïdaire, quels traitements ?

La plupart du temps, la thrombose hémorroïdaire va se résorber naturellement en quelques jours. Mais il arrive que la douleur ressentie nécessite une prise en charge médicale rapide. Si l’atteinte n’est pas trop importante, un traitement médicamenteux à base de veinotoniques associés à des anti-inflammatoires sera privilégié. A l’inverse, la voie chirurgicale est alors la plus indiquée. L’opération bénigne consiste en une incision au sein de la veine hémorroïdaire impactée afin de drainer le caillot sanguin à l’origine de l’obstruction. En règle générale, les symptômes disparaissent immédiatement après l’intervention.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):
La rédaction vous recommande sur Amazon :