Arrêt du tabac : au bout de combien de temps le risque d'AVC diminue-t-il ?

Publié le 04 Juillet 2018 à 10h31 par La Rédaction Médisite
Le tabac est très nocif pour la santé. Risques de cancer, d’hypertension artérielle, de maladies cardiovasculaires de type infarctus ou AVC, ou encore asthme ne sont que quelques-unes des maladies encourues par le tabac. Or arrêter de fumer peut réduire voire faire disparaître ces risques.

6748768-inline-500x333.jpg© Istock

Tabac et risque d’AVC

On considère qu’environ un accident vasculaire cérébral (AVC) sur quatre est dû au tabac. En effet, si le lien entre tabac et risque de cancer du poumon est bien connu, le lien entre AVC et tabac l’est moins. Il est pourtant réel. Pourquoi? Le tabac va entraîner une hausse du mauvais cholestérol (LDL) et donc le dépôt de plaques d’athérome sur les parois des artères, ce qui va en diminuer le diamètre voire les obstruer. C’est alors le risque d’infarctus ou d’AVC.

Arrêter de fumerdiminue les risques de maladies cardiovasculaires

Prendre la décision d’arrêter de fumer serait peut-être plus motivante si les fumeurs étaient informés des bienfaits réels et rapides sur les risques de maladies cardiovasculaires, que cela engendre. En effet, une personne qui arrête de fumer retrouve sa pleine santé dans les 5 à 15 ans suivant l’arrêt. Mais dès les premiers jours, des bienfaits apparaissent: meilleure circulation sanguine, meilleur fonctionnement des poumons, augmentation de la capacité pulmonaire, retour de meilleurs goût et odorat. Au bout d’un an sans tabac, les risques de maladies cardiovasculaires dont l’AVC sont diminués de moitié. De 5 à 15 ans après l’arrêt de la consommation de tabac, les risques d’AVC sont identiques chez un non-fumeur et chez un ex-fumeur. Autrement dit, certains dommages créés par le tabac sont réversibles. Il n’est jamais trop tard pour arrêter de fumer!

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X