Alcool au volant : les pénalités

Quelles sont les pénalités en cas d'alcool au volant ? Les sanctions si vous dépassez le taux d'alcoolémie autorisé (0,25 mg mesuré par l'éthylotest) peuvent être très importantes, car les effets de l'alcool sur la conduite peuvent mener à de graves accidents de la route.

Publicité

© Istock

Alcool au volant : de 0,25 à 0,39 mg/litre à l'éthylotest

Le taux d'alcoolémie maximum autorisé est de 0,25 mg sur l'éthylotest, soit 0,5 mg dans le sang (le rapport est un multiple de deux). Si vous présentez un taux équivalent à 0,5 jusqu'à 0,78 mg/litre dans le sang, vous perdrez alors automatiquement six points sur votre permis de conduire, et vous risquez même jusqu'à trois ans de suspension de permis s'il s'agit d'une récidive, avec 90€ d'amende. Votre véhicule sera évidemment immobilisé !

Publicité
Publicité

Alcool au volant : à partir de 0,40 mg/litre à l'éthylotest

Si vous présentez 0,80 mg/litre dans le sang ou plus, les sanctions sont très lourdes. Vous perdrez 6 points sur votre permis de conduire, avec une possible suspension jusqu'à trois ans, voire une annulation de permis, avec jusqu'à 4500€ d'amende et même deux ans de prison. En outre, vous serez obligé(e) de participer à un stage de sensibilisation sur l'alcool au volant, entièrement à vos frais !

Effets de l'alcool : et en cas d'accident ?

En cas d'accident, les sanctions se multiplient pour le conducteur en état d'ébriété : jusqu'à cinq ans d'emprisonnement, 75 000€ d'amende, une perte de six points sur le permis de conduire, et même une suspension ou une annulation du permis pouvant durer jusqu'à dix ans. En cas de décès de tiers, le conducteur risque jusqu'à sept ans de prison et 100 000€ d'amende, un retrait de six points et un retrait de permis pouvant durer jusqu'à dix ans.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X