Grossesse : la scoliose, une contrindication à la péridurale ?

Un mal de dos pendant une grossesse peut être problématique, surtout en cas de scoliose. Et pour cause, une déviation de la colonne vertébrale rend plus délicate la péridurale pendant l’accouchement. Si le traitement de votre scoliose n’a pas fourni les résultats attendus, pas de panique si vous attendez un enfant : la péridurale est plus délicate mais reste souvent possible.

Publicité

© Istock©iStock

Grossesse, scoliose et péridurale : du cas par cas

La péridurale est une anesthésie réalisée chez les femmes enceintes juste avant l’accouchement afin d’apaiser les douleurs. L’injection est administrée dans la zone lombaire, dans le bas du dos, entre deux vertèbres. La contrindication de la péridurale en cas de scoliose est assez rare, mais existe lorsque l’introduction de l’aiguille est impossible au niveau du site d’injection. L’évolution de la déformation du rachis pendant la grossesse, qui est suivie grâce aux examens d’imagerie médicale, est déterminante au moment d’envisager une péridurale au cours de l’accouchement.

Publicité
Publicité

Traitements de la scoliose

La prise en charge de la scoliose repose sur le port d’un corset qui vise à limiter et corriger la déviation de la colonne vertébrale. La kinésithérapie permet de renforcer les muscles dorsaux afin de protéger le rachis. Des antalgiques sont prescrits aux patientes qui souffrent de douleurs dorsales importantes. Si la déviation et les complications deviennent trop importantes, une intervention chirurgicale doit être envisagée.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X